Mamadou Yauck répond à Mimi Touré

VU SUR FACEBOOK
Lundi 11 Février 2019

Aminata TOURÉ a finalement décidé, après des mois d’attaques par personnes interposées, de prendre sa plume pour s’attaquer frontalement au Président Ousmane SONKO. Je lui reconnais le mérite d’avoir publiquement montré, à travers ce pseudo-argumentaire indigne du statut d’intellectuelle dont elle se vante, que dans la cacophonie d’une campagne électorale à multiples enjeux, le candidat Ousmane SONKO occupe, en permanence, toutes ses pensées.

L’interview de Mimi TOURÉ sur iRadio avait fini de me persuader qu’elle est au cœur de la campagne de dénigrement dont le seul et unique objectif est d’asseoir l’idée selon laquelle le Président Ousmane SONKO n’est point différent d’eux. En réalité, ce petit texte met à nu cette entreprise pernicieuse et tentaculaire, menée par une élite politique acculée et menacée – avec l’aide de journalistes dits « crédibles »-, et dont l’acte final aurait été de crier fièrement, sur tous les toits, la phrase libératrice : « SONKO est comme nous ».

De fonctionnaire international à Premier Ministre, en passant par la prestigieuse position de Ministre de la justice, Mimi TOURÉ a fait du chemin. Seulement, la cuisante défaite qu’elle a subie devant Khalifa SALL aux élections locales de 2014 a fini de convaincre son mentor qu’elle ne peut apporter aucune plus-value politique à sa coalition. Humiliée et limogée, Aminata TOURÉ, jadis adulée et respectée, a dû accepter un poste d’envoyée spéciale du Président de la République. Ultime humiliation, cette nomination a fini de reléguer Mimi au rang de « sourga » de son maître. Acceptant son piteux sort, elle n’a certainement pas eu d’autre choix que d’exécuter cette entreprise de diabolisation, concoctée au plus haut niveau du leadership de son Parti.

Le texte du « sourga » ne mérite pas une lecture attentive; elle mérite une réponse à la hauteur de sa pertinence. Elle s’est lancée dans une diatribe honteuse à l’endroit du Président Abdoulaye Wade, qui a formé son maître. Seulement, elle oublie, par malhonnêteté intellectuelle, que s’attaquer à la tenure du Président WADE revient à s’attaquer à celle de son maître, qui a été comptable de neuf années du régime libéral. Finalement, son argumentaire, bâti sur l’incohérence de la posture politique du Président SONKO, souffre de la rigueur qui aurait pu lui valoir une once de crédibilité.

Madame TOURÉ, le débat sur le « système » a été posé et défendu par le Président Ousmane SONKO. Il s’est exprimé, à travers plusieurs canaux, sur sa définition et ses composantes. Nous n’allons pas vous offrir le loisir d’un débat politique et polémique.

Madame l’envoyée spéciale de « toutes sortes de missions », vous parlez de SONKO pendant que SONKO parle au Peuple. Acceptez la réalité : SONKO a réorienté le débat politique. Nous avons un programme, vous avez le vôtre, alors débattons!

Mamadou Yauck

Nouveau commentaire :

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIETE | CULTURE | SPORT | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV & RADIO | TRIBUNE LIBRE | CONFIDENTIEL | COUP DE COEUR | COUP DE GUEULE | PORTRAIT | LETTRE DU JOUR | VU SUR FACEBOOK | FAITS DIVERS | INSOLITE | ILS ONT OSE LE DIRE | MEDIAS | EDITORIAL | COMMUNIQUE | NECROLOGIE | PUBLIREPORTAGE | NTIC | SANTE | JUSTICE | DIPLOMATIE | DIPLOMATIE | GUEST EDITORIALISTE | ENVIRONNEMENT | INSTITUTIONS | RELIGION | EDUCATION | AGRICULTURE







LETTRE DU JOUR

Cheikh Yérim Seck écrit à Abdoulaye Wade

07/02/2019 - 0 Commentaire

Ousmane Sonko et le théorème de Pasqua (Par Abdoulaye Sidy Diop)

18/10/2018 - 6 Commentaires

Choix de Cheikh Mbacké Bara Dolly : Abdoulaye Wade a-t-il la mémoire courte ?

12/10/2018 - 0 Commentaire

ABC et la « loi de l’emmerdement maximal »

28/09/2018 - 0 Commentaire

Samuel Sarr écrit aux chefs d’Etat de la CEDEAO : «Ramenez le Président Macky SALL à la raison»

18/07/2018 - 0 Commentaire