Abdoul Mbaye dénonce "le lynchage médiatique" contre Khalifa Sall

POLITIQUE
Mercredi 29 Mars 2017

Le communiqué de la réunion de l'Alliance pour la citoyenneté et le travail dénonce l'arrestation du maire de Dakar ainsi que la politique de deux poids deux mesures adoptées dans le cadre de cette affaire qui a vu deux militants de l'APR épargnés de la prison.


Le Conseil National de l'ACT dénonce avec la plus grande énergie l'incarcération arbitraire du Maire de Dakar, Khalifa Ababacar Sall, qui vise à atteindre sa moralité et à l'exclure des prochaines échéances législatives. Il compte sur la probité des représentants de la justice sénégalaise dont les acteurs sauront respecter la présomption d'innocence qui ne peut être remise en cause sans apporter la preuve d'un détournement des deniers publics à des fins personnelles.

Il regrette le non respect du secret de l'instruction par le Procureur de la République, et le lynchage médiatique dont le Maire Khalifa Sall a été l'objet de la part des proches du Président de la République qui l'ont présenté comme déjà coupable aux mépris des principes fondamentaux à observer dans toute République se présentant comme un état de droit.

Le Conseil National ne saurait accepter la pratique de "deux poids, deux mesures", observée dans d'autres dossiers actuellement pendants en justice ou intentionnellement bloqués comme l'a déclaré le Président de la République dans son interview parue sur le site jeuneafrique.com du 4 août 2014 : "Sur cette base des enquêtes ont été menées et des accusations faites, conformément aux procédures de la CREI. Il y a eu des recours qui ont été tranchés par le Conseil constitutionnel… Vous seriez surpris par le nombre de dossier auxquels je n'ai pas donné suite".

Le Conseil National s'étonne que les deux comptables de la Mairie de Dakar impliqués dans ce dossier et accessoirement militants de l'APR, aient pu bénéficier d'un simple contrôle judiciaire et soient épargnés dans le cadre des mesures de mandat de dépôt en raison de leur appartenance politique.

L'ACT  exige que le Maire de Dakar soit en mesure d'exercer ses droits sans entrave dans le cadre de sa défense, pour l'honneur de la justice du Sénégal.

Nouveau commentaire :

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIETE | CULTURE | SPORT | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV & RADIO | TRIBUNE LIBRE | CONFIDENTIEL | COUP DE COEUR | COUP DE GUEULE | PORTRAIT | LETTRE DU JOUR | VU SUR FACEBOOK | FAITS DIVERS | INSOLITE | ILS ONT OSE LE DIRE | MEDIAS | EDITORIAL | COMMUNIQUE | NECROLOGIE | PUBLIREPORTAGE | NTIC | SANTE | JUSTICE | DIPLOMATIE | DIPLOMATIE | GUEST EDITORIALISTE | ENVIRONNEMENT | INSTITUTIONS | RELIGION | EDUCATION | AGRICULTURE | Antivirus, la chronique d'Abdoulaye Der | COVID-19