Affaire LGBT : Le PSG refuse de couvrir Gana Gueye

SPORT
Mardi 17 Mai 2022

Voilà un nouvel épisode dont se serait bien passé le PSG, à l'heure où il doit recevoir samedi prochain son trophée de champion de France. L'ambiance est déjà morose au Parc des Princes et au club depuis l'élimination renversante en Ligue des Champions en mars dernier, l'affaire Hamraoui a également causé pas mal de tensions et voilà que "l'affaire Gueye" intervient depuis ce week-end.

La saison passée déjà, le champion d'Afrique n'avait pas participé à cette journée de championnat dédiée à la lutte contre l'homophobie, tout comme Abdou Diallo, rappelle L'Équipe. Officiellement, le milieu de terrain était malade et souffrait d'une gastro-entérite, mais cette saison, à l'heure d'affronter Montpellier, et alors qu'il avait fait le déplacement dans l'Hérault, il a refusé d'être sur la feuille de match quand il a découvert les couleurs arc-en-ciel sur le flocage du maillot.

Le PSG a refusé de couvrir Gueye

Cette fois, le PSG ne l'a pas couvert, invoquant des "raisons personnelles", tandis que Pochettino avait aussitôt précisé après le succès 4-0 face au MHSC que Gueye «n'était pas blessé». Cette communication passe assez mal du côté du Sénégalais, affirme L'Equipe  ce mardi. Il reproche à son club de ne pas l'avoir plus couvert, comme il n'avait pas goûté non plus la vidéo où il blesse involontairement Mbappé à l'entraînement quelques heures avant le match retour contre le Real Madrid.

C'est donc l'entourage du joueur qui a pris la parole dans les colonnes du Parisien pour tenter de dégonfler la polémique. « Tous ceux qui le connaissent savent qu’Idrissa n’est pas homophobe. Mais plutôt quelqu’un d’ouvert sur les autres. » Pendant que l'ancienne candidate à la présidentielle et actuelle présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse (Les Républicains), a demandé des sanctions, elle qui défilait aux côtés de la Manif pour Tous en 2012/2013, le PSG se retrouve dans une position embarrassante.

L'institution de nouveau fragilisée

Le club de la capitale a mis en alerte son service juridique au cas où, alors qu'il vient de renouveler son partenariat avec trois associations de lutte contre les discriminations (Sportitude, la Licra et SOS Racisme). C'est surtout son autorité qui est une nouvelle fois mise au défi dans cette affaire car il ne peut rester sans rien faire, sous peine de voir l'institution de nouveau fragilisée. Cela pourrait aussi sonner la fin de l'histoire avec Gueye, dont le contrat s'achève dans un an.


Nouveau commentaire :

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIETE | CULTURE | SPORT | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV & RADIO | TRIBUNE LIBRE | CONFIDENTIEL | COUP DE COEUR | COUP DE GUEULE | PORTRAIT | LETTRE DU JOUR | VU SUR FACEBOOK | FAITS DIVERS | INSOLITE | ILS ONT OSE LE DIRE | MEDIAS | EDITORIAL | COMMUNIQUE | NECROLOGIE | PUBLIREPORTAGE | NTIC | SANTE | JUSTICE | DIPLOMATIE | DIPLOMATIE | GUEST EDITORIALISTE | ENVIRONNEMENT | INSTITUTIONS | RELIGION | EDUCATION | AGRICULTURE | Antivirus, la chronique d'Abdoulaye Der | COVID-19 | KEEMTAAN GI | Echos des Locales 2022