Ali Ngouille NDIAYE, un gentleman politique (Par Mamadou Aicha Ndiaye)

TRIBUNE LIBRE
Mardi 30 Novembre 2021

Ali Ngouille NDIAYE, un gentleman politique (Par Mamadou Aicha Ndiaye)
La visite surprise au meeting des militants de « Gueum Sa Bopp » à Linguère, le weekend dernier, a son pesant de diplomatie et de pédagogie.

J’ai passé des heures à analyser l’homme et à parcourir dans mes documents et souvenirs, ses coutumes mais, beaucoup de ses actes confortent mon observatoire. Ali, mon Grand est un bonheur abyssal.

Ali Ngouille Ndiaye, l’ancien ministre de l’intérieur du Sénégal, ancien ministre de l’industrie est un vrai gentleman. Voilà un homme posé, bien mesuré, très charismatique, et modèle dans le lanterneau politique.

Plusieurs fois, il est cité en exemple par des organismes internationaux, par des experts économistes, par ceux de la société civile, par des pairs de la classe politique, par ses parents et j’en passe.

Au demeurant, sa posture de manager est assez fluide, ses convictions très fortes et sa démarche dénudée de toute amertume ou de jalousie. Ali Ngouille reste droit dans ses souliers.

Maire de Linguère, il rappelle que tout visiteur imbu et pourvoyeur de paix dans son terroir mérite accueil, hospitalité, et cordialité.
Bougane Gueye Dany, Ali LO, et leurs militants se sont rendus compte de l’élégance d’un acte qui entre sans les annales politiques du pays. Ce geste réalisé est empreint de dignité et de valeurs intrinsèques. Cela prouve que l’adversité aussi féroce soit elle, lorsqu’elle est guidée par l’intelligence et moulée dans la mesure, peut être source d’estime et de hautes considérations. J’aime l’élégance intellectuelle encore plus celle comportementale.

Ali Ngouille Ndiaye passe pour un bon capitaine du navire Benno Bok Yakaar (BBY)du département. Le ministre-maire de Linguère demeure un homme d’état, une exception à plus d’un titre. Ce qui lui fait attribuer le statut de constant gentleman, un « Fair leader » un « Soft Mind ».

Il reste l’incontournable ajusteur, le limpide dirigeant, l’infatigable investisseur et le stratège militaire dans ses orientations.
À chaque fois qu’il se manifeste dans l’espace public, malgré les peaux de bananes, c’est une empreinte séductrice et enchanteresse qu’il sculpte dans la mémoire collective.

Gagner à l’applaudimètre un adversaire politique, candidat à ta succession, neveu et frère de surcroît, n’est pas chose facile dans un meeting où personne ne pouvait imaginer pareille descente. La poignée de main est très belle, la leçon aussi.

Ce que Bougane a eu à Linguère bien qu’édifiant, tous les candidats ne l’auront jamais partout. Au-delà du bel exemple, ALi LO, son adversaire et neveu doit se sentir fier, d’avoir l’icône de sa commune, magistrat de la ville héroïne, montrant la voie du fair-play et de l’audace politique.

En présence du mentor de « Gueum Sa Bopp », et aux slogans rigolos de :« Ali waccal, Ali yék » (Ali Ngouille cède ton fauteuil de maire à Ali Lo ancien capitaine de l’ASC Tandem), cordialité et sérénité ne pouvaient atteindre similaire paroxysme.

Vive Linguère, Bravo à nos 2 Ali qui ont déjà gagné dans le « made in use ». Pour la mairie et les joutes électorales futures, que la meilleure gagne.

Mamadou Aicha Ndiaye *Journaliste
Québec, le 30 novembre 2021.

Nouveau commentaire :

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIETE | CULTURE | SPORT | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV & RADIO | TRIBUNE LIBRE | CONFIDENTIEL | COUP DE COEUR | COUP DE GUEULE | PORTRAIT | LETTRE DU JOUR | VU SUR FACEBOOK | FAITS DIVERS | INSOLITE | ILS ONT OSE LE DIRE | MEDIAS | EDITORIAL | COMMUNIQUE | NECROLOGIE | PUBLIREPORTAGE | NTIC | SANTE | JUSTICE | DIPLOMATIE | DIPLOMATIE | GUEST EDITORIALISTE | ENVIRONNEMENT | INSTITUTIONS | RELIGION | EDUCATION | AGRICULTURE | Antivirus, la chronique d'Abdoulaye Der | COVID-19 | KEEMTAAN GI | Echos des Locales 2022