Comment enjamber la crise (Ibrahima Hamidou DEME)

TRIBUNE LIBRE
Mercredi 15 Avril 2020

A près d’une quarantaine de jours de mise en œuvre de la stratégie nationale de riposte contre le covid 19, la progression de la maladie semble être maîtrisée. Force est, en effet de constater, que le nombre de cas positifs enregistrés (280 au 12 avril 2020) reste très faible, comparé à la situation dans les pays occidentaux. Cependant, si ce nombre est mis en corrélation avec le nombre de tests effectués (3089 à la date du 10 avril 2020), le résultat serait plus que mitigé. En effet, avec la faiblesse du nombre de tests effectués, il est difficile de connaître la prévalence de la maladie dans le pays.

Il apparaît dès lors nécessaire et urgent de procéder à une étude épidémiologique exhaustive pour mesurer l’ampleur et la répartition de la maladie dans tout le pays. Dans cette perspective, la proposition de M. Moubarak Lo, consistant à procéder à une enquête-ménage au niveau national, sur un échantillon représentatif pouvant atteindre 6000 ménages dans les 45 départements du pays, nous apparaît pertinente et réaliste.


Ainsi, les résultats de cette enquête nous donneront une idée plus précise de l’état de la pandemie au Sénégal et partant, une meilleure visibilite dans la strategie de lutte. Il faudrait bien en effet, envisager la possibilité d’un nombre très important de cas dits communautaires pour pouvoir réadapter la riposte par une meilleure stratégie de prévention et de prise en charge, avant que la situation ne soit hors de contrôle.

En revanche, si les résultats de l’enquête confirment un taux très faible de personnes contaminées, ce sera une importante contribution à la thèse de la résilience des pays d’Afrique subsaharienne. Beaucoup d’experts lient en effet, le faible nombre de cas à l’écosystème africain ou à une résistance naturelle provoquée par la prise de beaucoup de médicaments anti paludiques. Si une telle hypothèse se confirmait, la guerre actuellement déclarée se transformerait en une bataille que notre pays pourra gagner en quelques semaines.

A partir de ce moment, rien ne justifiera plus, le déploiement de moyens colossaux, l’arrêt de notre économie et certaines restrictions s’il s’avère que le covid 19 n’est pas aussi dangereux sous nos tropiques. Le Sénégal pourrait ainsi entraîner dans son sillage les autres pays africains pour sortir rapidement de cette crise, en attendant que cette pandémie ne soit définitivement vaincue partout dans le monde.

IHD


1.Posté par maitre gosso le 16/04/2020 08:47

Grand spécialiste du retour affectif de l'être aimé

Mes services
Grand maître des sorciers vaudou voyant medium et guérisseur africain est spécialiste des problèmes affectif 36 ans d'expérience aux dons de père en fils depuis plusieurs génération .
Le grand maître des sorciers vaudou intervient dans les domaines suivants :
Retour d'affection
crise conjugal
problème familiale
desenvoutement
protection contre tout mauvais sort ou dangers
union rapide
attirance des femme ou des hommes
attirance de clientèle pour les vendeurs et les entreprises
Devenir riche en quelque jour
fidélité absolue entre époux
impuissance sexuelle
chance aux jeux
problème de voisinage
amour perdu
angoisse
abandon de tabac et d'alcool
. Rituels pour tomber enceinte rapidement

CONTACT MAITRE Dahvodoun Gosso

Téléphone personnel/whatsap: +229 60 00 53 91

E-mail personnel: maitre.gosso@hotmail.com

Site https://www.mediumvoyantmagic.com/


Nouveau commentaire :

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIETE | CULTURE | SPORT | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV & RADIO | TRIBUNE LIBRE | CONFIDENTIEL | COUP DE COEUR | COUP DE GUEULE | PORTRAIT | LETTRE DU JOUR | VU SUR FACEBOOK | FAITS DIVERS | INSOLITE | ILS ONT OSE LE DIRE | MEDIAS | EDITORIAL | COMMUNIQUE | NECROLOGIE | PUBLIREPORTAGE | NTIC | SANTE | JUSTICE | DIPLOMATIE | DIPLOMATIE | GUEST EDITORIALISTE | ENVIRONNEMENT | INSTITUTIONS | RELIGION | EDUCATION | AGRICULTURE | Antivirus, la chronique d'Abdoulaye Der | COVID-19