Demba Moussa Dembélé : «L’accord va peut-être changer le nom du franc CFA mais la servitude monétaire va continuer»

ECONOMIE
Dimanche 22 Décembre 2019

PAR DEMBA MOUSSA DEMBÉLÉ
 
Lors de notre séance du samedi de l’économie du 14 décembre, je disais que la France était en train de manœuvrer avec Ouattara pour torpiller le projet de la CEDEAO. L’annonce d’aujourd’hui le confirme,
Ouattara est un cheval de Troie pour la France dans la CEDEAO. 

L’accord va peut-être changer le nom du franc CFA mais la servitude monétaire va continuer.
En gardant un taux de change fixe avec l’Euro les banques centrales africaines vont mener les mêmes politiques monétaires en ayant comme objectif prioritaire la lutte contre l’inflation, comme la BCE.
Donc, que les réserves de change quittent Paris pour aller ailleurs ne change rien pour les pays africains. En fait, l’accord signé entre Ouattara et Macron va perpétuer le même système sous une forme « rénovée ».

C’est un très mauvais coup porté contre le processus d’intégration en Afrique de l’Ouest.
La lutte continue contre la servitude monétaire et la tutelle de la France !
 

Nouveau commentaire :

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIETE | CULTURE | SPORT | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV & RADIO | TRIBUNE LIBRE | CONFIDENTIEL | COUP DE COEUR | COUP DE GUEULE | PORTRAIT | LETTRE DU JOUR | VU SUR FACEBOOK | FAITS DIVERS | INSOLITE | ILS ONT OSE LE DIRE | MEDIAS | EDITORIAL | COMMUNIQUE | NECROLOGIE | PUBLIREPORTAGE | NTIC | SANTE | JUSTICE | DIPLOMATIE | DIPLOMATIE | GUEST EDITORIALISTE | ENVIRONNEMENT | INSTITUTIONS | RELIGION | EDUCATION | AGRICULTURE