Des émigrés sénégalais arrêtés au Mozambique

POLITIQUE
Lundi 13 Mars 2017

Plus de 450 migrants originaires de la sous-région ouest africaine ont été arrêtés au Mozambique depuis deux mois et sont en passe d’être refoulés aujourd’hui. Via WhatsApp, nos compatriotes racontent leurs misères et lancent un poignant Sos aux autorités.


Sale temps pour nos compatriotes de la diaspora. Les Sénégalais qui sont de grands migrants souffrent dans leurs pays d’accueil. La preuve par nos compatriotes vivant au Mozambique. Dans un groupe WhatsApp, ils ont raconté leur séjour infernal dans ce pays d’Afrique du Sud où ils espéraient de lendemains enchanteurs. Il s’agit des centaines de personnes provenant de l’Afrique de l’ouest en majorité de Sénégalais et de Guinéens interpellés et jetés dans des prisons où ils vivent dans des conditions exécrable. 
Le plus inquiétant, d’après eux, c’est la non assistance des autorités consulaires qui ont pourtant été informées. Qui plus est, selon une victime, 90 % des Sénégalais détenus sont malades.

«On nous a arrêtés dans la ville où se trouve le consulat du Sénégal au Mozambique. Nous n’avons pas vu une autorité consulaire. Un seul est venu, mais il a fait moins d’une minute avant de repartir. Nous sommes là dans des conditions catastrophiques. Nous sommes vraiment fatigués», alerte-t-il. D’après ce compatriote, ils sont victimes d’arrestations arbitraires. «Par exemple si on nous avait pris dans les zones minières, on pouvait dire que nous avons tort, mais nous avons été arrêtés dans les rues. Billahi, certains ont été extirpés de leurs véhicules, d’autres de leurs magasins», se désole notre interlocuteur.

Il regrette le fait que le ministère des Affaires étrangères soit au courant de leur arrestation et reste sans réagir. «Le consul nous a dit que le ministre des Affaires Etrangères et des Sénégalais de l’Extérieur est informé depuis deux mois de notre arrestation», affirme-t-il. 

D’après lui, les victimes sont attendus aujourd’hui à Dakar et promettent, dès leur arrivée à l’aéroport, de dénoncer le laxisme du gouvernement. Nos avons tenté en vain de joindre Sory Kaba, directeur général des Sénégalais de l’Extérieur. 

Source : l'AS
 

Nouveau commentaire :

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIETE | CULTURE | SPORT | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV & RADIO | TRIBUNE LIBRE | CONFIDENTIEL | COUP DE COEUR | COUP DE GUEULE | PORTRAIT | LETTRE DU JOUR | VU SUR FACEBOOK | FAITS DIVERS | INSOLITE | ILS ONT OSE LE DIRE | MEDIAS | EDITORIAL | COMMUNIQUE | NECROLOGIE | PUBLIREPORTAGE | NTIC | SANTE | JUSTICE | DIPLOMATIE | DIPLOMATIE | GUEST EDITORIALISTE | ENVIRONNEMENT | INSTITUTIONS | RELIGION | EDUCATION | AGRICULTURE | Antivirus, la chronique d'Abdoulaye Der | COVID-19