Farba Ngom s’illustre encore dans les insultes

POLITIQUE
Mardi 28 Février 2017

Farba  Ngom, le griot présidentiel
Farba Ngom, le griot présidentiel
C’est  une étrange coïncidence qui a conduit à une scène insolite. Comme lorsque l’on raconte des blagues sur les Républiques bananières.
Le griot attitré du président de la République et non moins personnalité incontournable du système apériste dans le Fouta, Farba Ngom pour ne pas le nommer, s’est encore illustré par ses frasques.

Cela s’est passé vers 17 heures hier, jeudi 30 mars 2017. Alors que les embouteillages bloquaient la circulation à la sortie de la Corniche ouest et en direction du Boulevard de la République, le véhicule rutilant de Farba Ngom a tenté de créer une file parrallèle.

Sans doute fort de son statut de griot préféré du président de la République, Farba Ngom a ordonné à son chauffeur de foncer mais… il y avait un agent de police déterminé à faire respecter la loi.
Sifflet à la bouche, il se met  debout au milieu  de la chaussée et fait signe au chauffeur récalcitrant de se garer afin d’être identifié et, sans doute verbaliser pour refus d’obtempérer. Mais en dehors de toute attente le chauffeur de Farba Ngom fonce sur l’agent de police qu’il percute presque de plein fouet.

N’en revenant pas de cette bravade incompréhensible, les autres automobilistes coincés dans l’embouteillage ne cachaient pas leur indignation. Parmi eux, Palla Mbengue, le célèbre ex promoteur de lutte qui était conduit par son chauffeur. Choqué par l’attitude du chauffeur qui venait de foncer sur le policier, le chauffeur de Palla Mbengue se met à filmer la scène à partir de son téléphone portable. Il est aussitôt repéré par Farba Ngom qui, "l'injure à la bouche comme à son habitude", descend de sa voiture et lui demande de lui remettre son téléphone. Refus naturel du chauffeur de Palla Mbengue de même que ce dernier et les nerfs commencent à s’échauffer.

Le garde du corps du griot du président évite de justesse la bagarre entre le griot patenté du Pr Sall et Palla mais, furieux, Farba Ngom insiste pour récupérer l’appareil qui a filmé son chauffeur en train de foncer sur un agent de police. Les  passants  s’en mêlent, des interventions fusent de partout mais le griot persiste. Mais, parmi les témoins de l’incident il y avait aussi un certain… Barthélémy Dias, l’un des plus détestés des opposants chez les apéristes.

Il descend de sa voiture et demande aux uns et autres de se calmer, jouant la carte du citadin qui sait bien se tenir. Son intervention a été bien accueillie et la circulation pouvait de nouveau fonctionner malgré les bouchons qui restaient encore.
Mais le plus cocasse c’est que cette affaire d'outrage à agent suivi de l'incartade  très grave sur le limier en faction sera vite étouffée, compte tenu du "statut" de Farba. Qui s'enorgueillit d'être intouchable. Allez savoir pourquoi!

Autre cocasserie : au moment où Farba Ngom faisait son cinéma pour saisir le téléphone portable du chauffeur de Palla Mbengue qui venait de le filmer, les autres automobilistes qui étaient surpris par ces événements insolites et qui s’étaient retrouvés coincés dans l’embouteillage filmaient à leur tour toute la scène. Aussi même si le chauffeur de Palla Mbengue lui avait remis son portable, les images seraient restées sur les téléphones des centaines d’automobilistes qui ont suivi cette triste image de la République.

Source : Dakarposte

 

Nouveau commentaire :

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIETE | CULTURE | SPORT | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV & RADIO | TRIBUNE LIBRE | CONFIDENTIEL | COUP DE COEUR | COUP DE GUEULE | PORTRAIT | LETTRE DU JOUR | VU SUR FACEBOOK | FAITS DIVERS | INSOLITE | ILS ONT OSE LE DIRE | MEDIAS | EDITORIAL | COMMUNIQUE | NECROLOGIE | PUBLIREPORTAGE | NTIC | SANTE | JUSTICE | DIPLOMATIE | DIPLOMATIE | GUEST EDITORIALISTE | ENVIRONNEMENT | INSTITUTIONS | RELIGION | EDUCATION | AGRICULTURE | Antivirus, la chronique d'Abdoulaye Der | COVID-19