Fête du 04 avril : Le «Niangal» d’enfer de la Première dame

POLITIQUE
Mardi 4 Avril 2017

La Première dame crispée et rigide
La Première dame crispée et rigide
La fête de l’indépendance de cette année aura été marquée par l’absence de certaines communes comme Grand-Yoff et la Médina. Cela s’explique certainement par l’incarcération des maires Bamba Fall (édile de Médina) et Khalifa Sall (originaire de Grand-Yoff).

Mais ce qui a le plus marqué les esprits lors de la célébration du 57e anniversaire de l’accession de notre pays à la souveraineté internationale, c’est la crispation et la rigidité de la Première dame, connue pour sa bonne humeur et son inclination à sourire à tout moment.

Durant tout le défilé, chaque fois que les caméras étaient braquées sur elle, elle faisait son «Niangal». Aujourd’hui, elle a ravi la vedette à son mari qu’on affuble usuellement du sobriquet de «Niangal».

En sus, elle n’a pas daigné, un seul instant, applaudir la belle prestation des majorettes qui ont été bien ovationnées par le président et les autres personnalités présentes à la tribune officielle.

La rare fois qu’on aperçu son rictus sardonique, c’est au passage du détachement de l’armée gambienne.

Qu’est-ce qui explique, ce «niangal» infernal, cette froideur de la Première dame connue pour sa bonhomie et sa chaleur humaine ? Les Sénégalais restent intrigués par ce comportement inhabituel affiché par Marième Faye Sall tout au long du défilé.

 

Nouveau commentaire :

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIETE | CULTURE | SPORT | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV & RADIO | TRIBUNE LIBRE | CONFIDENTIEL | COUP DE COEUR | COUP DE GUEULE | PORTRAIT | LETTRE DU JOUR | VU SUR FACEBOOK | FAITS DIVERS | INSOLITE | ILS ONT OSE LE DIRE | MEDIAS | EDITORIAL | COMMUNIQUE | NECROLOGIE | PUBLIREPORTAGE | NTIC | SANTE | JUSTICE | DIPLOMATIE | DIPLOMATIE | GUEST EDITORIALISTE | ENVIRONNEMENT | INSTITUTIONS | RELIGION | EDUCATION | AGRICULTURE