«La campagne de dénigrement ne passera pas»

POLITIQUE
Mardi 21 Février 2017

Khalifa Sall, maire de Dakar
Khalifa Sall, maire de Dakar
«La campagne de dénigrement ne passera pas. La caisse d’avance de la mairie existe depuis 1920. Donc nous n’avons rien inventé. Nous ne faisons que perpétuer une tradition qui consiste à régler les problèmes sociaux de plusieurs nécessiteux. Si la morale le permettait, nous aurions décliné tous les noms des personnes qui ont eu à bénéficier de la caisse d’avance.» Ce sont les premiers mots que Khalifa Sall a tenus devant plusieurs militants acquis à sa cause. « Personne ne pourra nous détourner de notre chemin», a-t-il tonné. «Et ceux qui veulent salir mon nom et me calomnier se fatiguent parce que je suis dans une maison de verre» a-t-il laissé entendre.

Avant de prendre congé de ses militants mobilisés pour le soutenir, le maire de Dakar rassure qu’«il retournera ce mercredi à la Brigade des affaires générales (BAG), section de la Division des investigations criminelles (DIC), et répondra à toutes les questions qui lui seront posées comme il l’a fait aujourd’hui».

 

Nouveau commentaire :

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIETE | CULTURE | SPORT | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV & RADIO | TRIBUNE LIBRE | CONFIDENTIEL | COUP DE COEUR | COUP DE GUEULE | PORTRAIT | LETTRE DU JOUR | VU SUR FACEBOOK | FAITS DIVERS | INSOLITE | ILS ONT OSE LE DIRE | MEDIAS | EDITORIAL | COMMUNIQUE | NECROLOGIE | PUBLIREPORTAGE | NTIC | SANTE | JUSTICE | DIPLOMATIE | DIPLOMATIE | GUEST EDITORIALISTE | ENVIRONNEMENT | INSTITUTIONS | RELIGION | EDUCATION | AGRICULTURE | Antivirus, la chronique d'Abdoulaye Der | COVID-19