Le Sénégalais Me Bacre Waly Ndiaye élu au Comité des Droits de l'Homme de l'ONU

CONFIDENTIEL
Samedi 18 Juin 2022

L’avocat et juriste sénégalais, actuel Président de la Commission d’enquête de l’Organisation des Nations unies (Onu) sur le Kasaï, en République démocratique du Congo (RDC), Bacre Waly Ndiaye a été élu au comité des droits de l’homme de l’ONU, avec brio, selon une source diplomatique.

Nommé en 2007 par l’ancien Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, au poste de Représentant spécial adjoint pour la République démocratique du Congo, M. Bacre Waly Ndiaye avait décline ce poste prestigieux. Il vient de gravir un nouvel échelon dans le système onusien.

Le Comité des droits de l’Homme est un organe de surveillance du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme, responsable du Pacte international relatif aux droits civils et politiques et ses protocoles facultatifs. Il est composé d’experts indépendants qui supervisent l’application du Pacte international relatif aux droits civils et politiques par les États parties.

Il a pour but de promouvoir l’exercice des droits civils et politiques et de susciter ainsi de nombreux changements dans la législation, les politiques et les pratiques. Ce faisant, il permet d’améliorer la vie des populations dans toutes les régions du monde. Il continue de veiller à ce que tous les droits civils et politiques garantis par le Pacte puissent être exercés pleinement et sans discrimination par tous.

Me Ndiaye était de 1998 à 2006, le Directeur du Bureau du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme à New York, après avoir été Directeur de la Division des procédures relatives aux droits de l’homme au sein du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme à Genève. Il a participé à de nombreuses missions sur le terrain, notamment en Afrique centrale et en Afrique de l’Ouest, et a participé activement aux travaux des cellules de mission intégrées et à la planification des opérations de maintien de la paix de l’ONU. Entre 1992 et 1998, il a été le Rapporteur spécial des Nations Unies sur les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires.

En tant qu’avocat professionnel, M. Ndiaye a une longue expérience dans le domaine des droits de l’homme. Dans le cadre de son mandat de Rapporteur spécial, il a participé à des missions en Yougoslavie (1992), notamment pour la Commission internationale d’enquête sur les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité ; au Rwanda (1993) et en Papouasie-Nouvelle-Guinée (1995). Il a également élaboré des rapports relatifs aux missions au Pérou (1994), en Colombie (1996), en Indonésie, au Timor-Leste et au Burundi (1995), en République démocratique du Congo et au Sri Lanka (1997).

Pour ce qui concerne l’élection en tant que tel

Élus
Pays-Bas 132
France 107
Sénégal 101
Serbie 100
Japon 98
Azerbaidjan 94
USA 89
Costa Rica 88


Second tour
Benin 87
Chili 87


Non élus
Turquie 86
Brésil 81
Cameroun 75
Côte d’Ivoire 71
Slovenie 49
Albanie : 46
Lituanie : 44


Nouveau commentaire :

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIETE | CULTURE | SPORT | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV & RADIO | TRIBUNE LIBRE | CONFIDENTIEL | COUP DE COEUR | COUP DE GUEULE | PORTRAIT | LETTRE DU JOUR | VU SUR FACEBOOK | FAITS DIVERS | INSOLITE | ILS ONT OSE LE DIRE | MEDIAS | EDITORIAL | COMMUNIQUE | NECROLOGIE | PUBLIREPORTAGE | NTIC | SANTE | JUSTICE | DIPLOMATIE | DIPLOMATIE | GUEST EDITORIALISTE | ENVIRONNEMENT | INSTITUTIONS | RELIGION | EDUCATION | AGRICULTURE | Antivirus, la chronique d'Abdoulaye Der | COVID-19 | KEEMTAAN GI | Echos des Locales 2022