Listes électorales : soupçon de fraudes

POLITIQUE
Vendredi 17 Février 2017

L'opposition ne veut certainement pas être prise au dépourvu aux élections législatives du 30 juillet 2017. Regroupée autour de Mankoo Wattu Senegaal, elle a pris les devants en produisant un rapport sur l'état d'avancement des inscriptions dans les 45 départements du Sénégal et à l'étranger.


Le diagnostic effectué sous la coordination de Sada Ndiaye du Pds a révélé qu'au niveau national, à la date du 10 février 2017, il a été enregistré 2.564.627 inscriptions au niveau des Commissions administratives contre 5 411 913 inscrits lors du référendum du 20 mars 2016 pour les 45 départements du Sénégal. 
Mankoo Wattu Senegaal trouve également bizarre le fait que trois départements Birkelane dans la région de Kaffrine, Salémata et Saraya dans la région de Kédougou aient déjà dépassé le nombre d'inscrits de leurs circonscriptions au moment du référendum du 20 Mars 2016. Ainsi à Birkelane on a : inscrits au moment du référendum 37 481 ; nouvelles inscriptions au 10 février 2017 : 44 776 soit 119.46%. Salémata : inscrits au moment du référendum 7 829 ; nouvelles inscriptions au 10 février 2017 : 8 263 soit 105.54%. Saraya : inscrits au moment du référendum 11 862 ; nouvelles inscrits au 10/02/2017 : 11 886 soit 100.20%."

Fraudes à l'étranger
L'opposition soulève un paradoxe des inscriptions des Sénégalais résidant à l'étranger. Ainsi  dans leur rapport, il est établi que les commissions administratives ont démarré tardivement au niveau des pays d'accueil des Sénégalais de l'extérieur et qu'à la date du 10 février 2017, 10 pays ont déjà dépassé le nombre de leurs inscrits par rapport au référendum du 20 mars 2016 :
  • En Afrique du Sud : inscrits au moment du référendum 1 775 ; nouvelles inscriptions au 10 Février 2017 : 2 291 soit 129.07%. 
  • Belgique : inscrits au moment du référendum 1 452 ; nouvelles inscriptions au 10 Février 2017 : 1 923 soit 132.43%. 
  • Cameroun: inscrits au moment du référendum 2 635 ; nouvelles inscriptions au 10/02/2017 : 2661soit 100.98%. 
  • République démocratique du Congo : inscrits au moment du référendum 233, nouvelles inscriptions au 10 Février 2017 : 2 943 soit 1263.09%. 
  • Niger : inscrits au moment du référendum 502, nouvelles inscriptions au 10 Février 2017 : 729 soit 145.21%.
  • Burkina: inscrits au moment du référendum 1 105 ; nouvelles inscriptions au 10/02/2017 : 1370 soit 123.98%. 
  • Maroc : inscrits au moment du référendum 2 802, nouvelles inscriptions au 10 Février 2017 : 5 266 soit 187.93%. 
  • Nigeria : inscrits au moment du référendum 495, nouvelles inscriptions au 10 Février 2017, 1568 soit 316.76%.
  • Benin: inscrits au moment du référendum 801 ; nouvelles inscriptions au 10/02/2017 : 997 soit 124.46%.
  • Togo: inscrits au moment du référendum 605 ; Nouvelles inscriptions au 10/02/2017 : 674 soit 111.40%.
 Il a été relevé aussi, que d'autres pays comme l'Italie, l'Espagne et l'Allemagne sont confrontés aux comportements partisans des autorités diplomatiques et consulaires dans la programmation de l'enrôlement des Sénégalais résidant dans ces pays. « Ces autorités mettent tout en œuvre pour favoriser les inscriptions des Sénégalais de l'extérieur favorables au camp présidentiel », explique dans le rapport l'opposition.

Elle renseigne enfin, que dans beaucoup de pays, les inscriptions n'ont pas encore démarré à la date du 10 février 2017. Il s’agit de la Mozambique, la Zambie, l’Arabie Saoudite, le Liban, la Suisse, le Luxembourg, le Tchad, le Portugal, le Canada, l’Angola, la Guinée Equatoriale, la République du Congo, la Gambie, le Ghana, l’Angleterre, le Cap Vert, le Tunisie et l’Egypte.
 

Nouveau commentaire :

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIETE | CULTURE | SPORT | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV & RADIO | TRIBUNE LIBRE | CONFIDENTIEL | COUP DE COEUR | COUP DE GUEULE | PORTRAIT | LETTRE DU JOUR | VU SUR FACEBOOK | FAITS DIVERS | INSOLITE | ILS ONT OSE LE DIRE | MEDIAS | EDITORIAL | COMMUNIQUE | NECROLOGIE | PUBLIREPORTAGE | NTIC | SANTE | JUSTICE | DIPLOMATIE | DIPLOMATIE | GUEST EDITORIALISTE | ENVIRONNEMENT | INSTITUTIONS | RELIGION | EDUCATION | AGRICULTURE | Antivirus, la chronique d'Abdoulaye Der | COVID-19