Macky Sall aux enseignants : «Sur 9 mois de cours, vous observez 6 mois de grève»

POLITIQUE
Vendredi 17 Mars 2017

La cérémonie de clôture de la triennale 2017 initiée par l'ADEA a servi de tribune hier au chef de l'Etat pour dire ses vérités sur les maux qui gangrènent l'enseignement. Très en verve, Macky Sall a indiqué que l'Afrique ne peut pas aussi passer son temps à mettre autant de ressources pour des «résultats mitigés».

«C'est ça le problème. Sur 9 mois de cours, il y a 6 mois de grève. C'est un problème. Je laisse à la communauté universitaire et scolaire le soin de régler les problèmes. Mais il faut que la qualité soit là. On ne peut pas continuer cet effort si à la fin nous n'avons pas les résultats escomptés», a averti le Président de la République pour qui, «lorsqu'on met autant de ressources dans un pays en développement dans un secteur, nous sommes en droit d'exiger la qualité et les résultats attendus pour un tel investissement». 

Nouveau commentaire :

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIETE | CULTURE | SPORT | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV & RADIO | TRIBUNE LIBRE | CONFIDENTIEL | COUP DE COEUR | COUP DE GUEULE | PORTRAIT | LETTRE DU JOUR | VU SUR FACEBOOK | FAITS DIVERS | INSOLITE | ILS ONT OSE LE DIRE | MEDIAS | EDITORIAL | COMMUNIQUE | NECROLOGIE | PUBLIREPORTAGE | NTIC | SANTE | JUSTICE | DIPLOMATIE | DIPLOMATIE | GUEST EDITORIALISTE | ENVIRONNEMENT | INSTITUTIONS | RELIGION | EDUCATION | AGRICULTURE | Antivirus, la chronique d'Abdoulaye Der | COVID-19