Paul Benoit Senghor de ADK: "Il y aura une cohabitation à l'Assemblée"

POLITIQUE
Vendredi 17 Mars 2017

Paul Benoît Senghor, responsable national du Mouvement And Dollel Khalifa, est très affecté par l’emprisonnement de son mentor. Chargé de la vie politique du département de Pikine d’ADK, le jeune homme politique annonce que les soutiens du maire de Dakar Khalifa Sall ne se laisseront pas faire. Selon lui, ADK ira aux législatives et créera une situation inédite dans l’histoire du Sénégal en poussant Macky Sall à la cohabitation.


M. Senghor vous êtes le responsable du mouvement And Dollel Khalifa Sall et votre leader a été arrêté dans le cadre de l’affaire dite de la Caisse d'avance. Quel est l'état d’esprit d'ADK ?

D’abord je salue tous les sénégalaises et sénégalais au nom du Mouvement And Dolel Khalifa Ababacar Sall Malgré ces sentiments de désolation, d'indignation de déception qui nous animent nous tous en tant que citoyens démocrates attachés aux valeurs et vertus de notre chère patrie nous sommes aujourd'hui plus que déterminés à porter le combat de KHALIFA A. SALL à porter son projet en bandoulière  aux législatives du 30 juillet 2017 tant aussi aux présidentielles de 2019.

Comment comptez-vous faire face ?

Ceci étant une attaque politique nous allons apporter des réponses politiques à la hauteur Nous comptons occuper les rues, les médias dans le but de sensibiliser et d'éclairer l'opinion nationale et internationale sur les soubassements qui secouent l'espace politique du Sénégal, dénoncer les dérives de ce régime obsédé et préoccupé que par l'obtention d'un second mandat exhorter davantage les populations pour qu'ils aillent s'inscrire sur les listes afin que la sanction de ce régime soit lourde au soir du 30 juillet 2017 et à la présidentielle de 2019.

Pourquoi pensez-vous que Khalifa Sall est victime d'un complot politico-médiatique ?
 
On ne peut comprendre qu’à l'approche des élections que tout l'Etat-major politique de Khalifa A. Sall soit traqué à la justice avec des accusations infondées. Regardez ce qu'on a d'abord fait au Maire Bamba Fall et compagnies on leur accuse de tentative d'assassinat là où il n'y avait même pas d'armes blanches , là où toujours on ne peut même pas prouver leur implication dans cette affaire, regardez aussi la réactivation du dossier de BARTHELEMY DIAS  qui lui a valu aujourd'hui une condamnation juste pour qu'il ne soit pas éligible aux législatives, l'acharnement notoire sur le Maire Khalifa Sall dès l'entame de ses tournées il a instauré la peur dans le camp gouvernemental qui au lieu de l'affronter avec un courage politique, confisque ses droits, le prive de sa liberté d'aller à la rencontre des populations sénégalaises. Plus grave encore l'enquête préliminaire a été marqué par la violation de l'article 5 de la Directive de de l'UEMOA qui donne droit à toute personne de se faire assister par ses avocats, une enquête  préliminaire marquée aussi par la violation du secret de l'enquête avec des procès-verbaux d'audition immédiatement communiqués à certains organes de presse qui se font l'écho des convictions des enquêteurs et une enquête préliminaire conduite uniquement à charge sans respecter une seule fois la présomption d'innocence qui constitue pourtant un droit inaliénable dans toute procédure pénale. Dans mon tréfonds je suis animé par un sentiment de désolation, de déception, la crise plique que traverse notre chère patrie a vraiment atteint des proportions traumatisantes.

 

Sur le fond du dossier, les Sénégalais ont été surpris de l'ampleur des sommes annoncées par le Procureur Serigne Bassirou Guèye ?

D'abord je dis que il n'y a pas de dossier puisque ce soit disant dossier est vide et n'obéit point les recommandations faites par l'IGE après 18 mois d'audit à la Ville de Dakar. L’IGE n'a jamais parlé de détournement de deniers publics ni d'escroquerie financière encore moins de blanchiments de capitaux. Je crois que si ce dossier est réellement activé pour l'intérêt du pays ils n'ont qu'à le déclassifier le rendre public comme l'a demandé le Maire Khalifa Ababacar Sall. Ils accusent le maire de détournement pour un montant de 1 milliard 800 millions sur les fonds spéciaux de la caisse D'avance qui est connue de tous et par tous. Allez sur le site de la ville de Dakar vous verrez dans le budget de la ville  au service 313 cabinet du maire dans le compte 6490 (dépenses diverses) la somme de 360 millions qui revient à 30 millions mois votée et approuvée par le conseil municipal et les autorités compétentes. Je tiens à préciser  que cette caisse d'avance existait depuis 1920 jusqu'à nos jours, bien avant que le Sénégal soit indépendant donc elle n'est ni la création de Khalifa A Sall ni sa propriété cette caisse est propre à la Ville de Dakar depuis la période coloniale où la Ville était la Commune du Grand Dakar qui couvrait toute la région du Cap vert. En faisant le cumul des 5 ans ils ont porté le montant à 1milliard 800 et sur ces 5 ans Khalifa A. Sall a géré pratiquement 250 milliards de Budget dans la transparence et dans les règles. En 2014 la ville de DAKAR a exécuté plus de 24 milliards de marchés les corps de contrôle ont audité la ville ils ont passé en revue tous les documents administratifs et financiers relatifs à la gestion des marchés la Ville de Dakar a été félicité pour sa transparence et sa bonne gestion , en 2015 la Ville de Dakar a exécuté plus de 5 milliards de marchés la même chose s'est reproduite après le passage de l 'ARMP  ils ont été encore félicité pour transparence et bonne gestion, en 2016 aussi avec plus de 7 milliards de marchés exécutés et le maire Khalifa Ababacar Sall a été plébiscité par l'ARMP et l'ADM comme étant le meilleur maire en matière de gestion transparente des collectivités territoriales. De grâce que les "mal intentionné" l'acceptent Khalifa A. Sall est une personnalité clean remplie de valeurs et vertus attachée à la transparence en matière de gestion. Il a été le premier homme politique à faire sa déclaration de patrimoine en 2009 alors qu'il n'était même pas obligé.

Que répondez-vous à El Malick Seck qui accuse votre leader de faire de la victimisation son projet politique ?

Je lui demande tout simplement d'aller consulter la décision de mandatement numéro 000003/MCD/SP en date du 2 janvier 1987 , d'aller consulter aussi la décision Numéro 000.4/MCD/SGC/DAGF du 10 février 1995, la décision numéro 117/MCD/SGC/DAGF du 16 juin 1995 , d'aller voir aussi le MESSAGE RADIO PORTE NUMERO 1428/MINT/MCD/DCL/RAC du 28 Septembre 1995, ainsi que le MESSAGE RADIO DEPART NUMERO 01903 du 19 décembre 1995 de même que le MESSAGE RADIO DEPART NUMERO 007/R.A.C.S Du 13 janvier 1999 , qu'il aille aussi consulter l'arrêté du Maire numéro 006199/VD/SGC/DAGF en date du 22 octobre 1997 , qu'il consulte encore l'arrêté numéro 00015/VD du 20 janvier 2000  et le dernier acte de renouvellement de cette caisse d'avance numéro 00503/MVD/SM/DAF en date du 31 janvier 2003 sans pour autant oublier de consulter aussi le DECRET NUMERO 2003-101 du 13 mars 2003 portant Règlement général sur la Comptabilité publique  plus précisément le Chapitre 2 concernant les opérations de dépenses. Je pense qu'après avoir visité tous ces arrêtés et décrets , en toute honnêteté intellectuelle il saura si réellement Khalifa A Sall se victimise ou s'il est victime d'un acharnement, d'une intimidation ,d'un complot politique qui ne visent que sa liquidation parce qu'étant un adversaire farouche de ce régime qui a fini de conquérir les cœurs et esprits des Sénégalais de par son leadership, son charisme, son expérience nationale et internationale de par son attachement aux valeurs et vertus qui nous sont propres , de par sa vision, ses ambitions fortes pour notre chère nation. Khalifa A. Sall aujourd’hui est aimé par tous les Sénégalais, sa candidature est devenue une demande sociale.

Il dit aussi que le bilan du maire de Dakar se limite au pavage et au lait à l’école ?

Peut-être qu'il parle d'un autre DAKAR différent de la Capitale du Sénégal qui avait porté son choix en 2009 en la personne de Khalifa A. Sall qui par la suite a exécuté pleinement les promesses et projets qu'il avait tenus aux Dakarois ce qui lui a valu un deuxième mandat en 2014 malgré tout le dispositif qui a été mis en place par ce régime pour contrôler la Ville de Dakar.

Est-ce que vous allez participer aux législatives ?

​Nous irons aux législatives avec une forte coalition citoyenne regroupant toutes les forces vives de la nation. Et ce sera l'occasion pour le pays d'avoir une cohabitation à l'Assemblée Nationale avec des députés dignes, de valeurs et qui défendront le peuple avec toutes leurs énergies afin que nos acquis démocratiques qui sont en train d’être confisqués soient restaurés.

Nouveau commentaire :

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIETE | CULTURE | SPORT | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV & RADIO | TRIBUNE LIBRE | CONFIDENTIEL | COUP DE COEUR | COUP DE GUEULE | PORTRAIT | LETTRE DU JOUR | VU SUR FACEBOOK | FAITS DIVERS | INSOLITE | ILS ONT OSE LE DIRE | MEDIAS | EDITORIAL | COMMUNIQUE | NECROLOGIE | PUBLIREPORTAGE | NTIC | SANTE | JUSTICE | DIPLOMATIE | DIPLOMATIE | GUEST EDITORIALISTE | ENVIRONNEMENT | INSTITUTIONS | RELIGION | EDUCATION | AGRICULTURE | Antivirus, la chronique d'Abdoulaye Der | COVID-19