Présidentielle 2019 : La guerre entre Karim Wade et Aïda Mbodj commence

POLITIQUE
Lundi 20 Février 2017

Aïda Mbodj
Aïda Mbodj
En meeting à Bambey ce week-end, les libéraux, qui sont allés soutenir leur camarade Aïda Mbodj n’ont pas été tendres avec le coordonnateur du parti, Oumar Sarr qu’il accuse de gérer mal le parti. Toutefois, les partisans de Karim Wade ont été interdits d’accès au stade municipal où se tenait la rencontre. Pire leurs pancartes et autres effigies frappées de leur leader Karim Wade ont été détruites.

Les partisans d’Aïda Mbodj qui portaient les couleurs (vert-jaune) de leur mouvement Alliance Nationale pour la Démocratie, AND/Saxal Liguey au détriment de celles du PDS (jaune-bleu) ont adoubé leur leader comme la candidate du parti à la présidentielle de 2019. Pape Samba Mboup a rappelé que Karim Wade ne peut être candidat car condamné à six ans et devant payer plusieurs milliards au Trésor sénégalais. Ce que contestent Oumar Sarr et compagnie.

Woré Sarr, présidente des femmes libérales, en a pris pour son grade puisque des partisans de la présidente du groupe parlementaire libérale ont décidé de ne plus la reconnaitre comme leur patronne au sein du PDS.
 

Nouveau commentaire :

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIETE | CULTURE | SPORT | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV & RADIO | TRIBUNE LIBRE | CONFIDENTIEL | COUP DE COEUR | COUP DE GUEULE | PORTRAIT | LETTRE DU JOUR | VU SUR FACEBOOK | FAITS DIVERS | INSOLITE | ILS ONT OSE LE DIRE | MEDIAS | EDITORIAL | COMMUNIQUE | NECROLOGIE | PUBLIREPORTAGE | NTIC | SANTE | JUSTICE | DIPLOMATIE | DIPLOMATIE | GUEST EDITORIALISTE | ENVIRONNEMENT | INSTITUTIONS | RELIGION | EDUCATION | AGRICULTURE | Antivirus, la chronique d'Abdoulaye Der | COVID-19