Robert Sagna: "l'indépendance n’entre pas dans l’intérêt de la Casamance"

POLITIQUE
Dimanche 19 Février 2017

L'ancien ministre Robert Sagna, invité du Grand Jury, a plaidé pour que la Casamance ait un statut pour s'autogérer dans le cadre de la décentralisation avec un certain nombre de pouvoirs et prérogatives.


Selon M. Sagna, l'indépendance n’entre pas dans l’intérêt de la Casamance.

"L’arrivée d’Adama Barrow à la tête de la Gambie permet d’espérer. C’est un changement dans la forme et le fond des relations entre le Sénégal et la Gambie. Il faut maintenant renforcer la démocratie, la liberté, les droits de l’homme et donner beaucoup de temps pour réagir, car la volonté est là", indique l'ancien ministre Robert Sagna.

 

Toutefois, il reconnaît d'à différents moments, l'ancien président de la Gambie Yaya Jammeh a beaucoup contribué à rassembler les forces antagonistes en présence au niveau de la Casamance et travailler pour le retour de la paix dans cette partie du Sénégal et a considérablement contribué à la libération des otages de Salif Sadio et à l’unité des différentes factions du Mfdc».

A en croire M. Sagna, bien que divisé, tout le Mfdc est d’accord pour la paix.
"Les armes se sont tues. Vous êtes beaucoup plus en sécurité en Casamance qu’à Guédiawaye. Il y a 4 groupes dissidents au sein du Mfdc ayant chacun son cantonnement", soutient M. Sagna.

 


Nouveau commentaire :

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIETE | CULTURE | SPORT | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV & RADIO | TRIBUNE LIBRE | CONFIDENTIEL | COUP DE COEUR | COUP DE GUEULE | PORTRAIT | LETTRE DU JOUR | VU SUR FACEBOOK | FAITS DIVERS | INSOLITE | ILS ONT OSE LE DIRE | MEDIAS | EDITORIAL | COMMUNIQUE | NECROLOGIE | PUBLIREPORTAGE | NTIC | SANTE | JUSTICE | DIPLOMATIE | DIPLOMATIE | GUEST EDITORIALISTE | ENVIRONNEMENT | INSTITUTIONS | RELIGION | EDUCATION | AGRICULTURE | Antivirus, la chronique d'Abdoulaye Der | COVID-19