Woré Sarr: "je dénonce les agissements fractionnistes d'aida Mbodji"

POLITIQUE
Lundi 20 Février 2017

La responsable libéral et ancienne maire de Médina Goudas, Woré Sarr, n'est pas en phase avec sa camarade de parti Aïda Mbodji.


La responsable libérale Woré Sarr
La responsable libérale Woré Sarr
"Je dénonce les agissements fractionnistes de ma sœur de parti Aïda MBOJI. On ne peut pas être dans un parti et poser des actes contraires. Donc si c’était moi, je n’allais pas me comporter ainsi, moi je suis une militante disciplinée du PDS", déplore la politicienne

Mme Woré Sarr soutient que le PDS n'a ni Plan B, ni plan C.

"Nous n’avons pas de dame comme candidate. Nous n’avons qu’un seul secrétaire général, un seul parti le PDS et un seul candidat à savoir Karim Meïssa WADE", a indiqué Mme Sarr 

Pour elle, la notoriété ne peut pas justifier qu'un militant et responsable du Pds crée un mouvement.

"Aucune femme n’est plus célèbre que moi dans ce pays là. Là où je passe en tournée, tout le monde scande mon nom et essaye de me serrer la main. Pourquoi je n’ai pas créé un mouvement ? Je déteste les mouvements, je ne vends pas de cartes. Je ne crée pas un mouvement et je n’achète aucune carte d’un mouvement. Je dis niet. Je suis du PDS. Et je ne peux pas être PDS et alimenter un mouvement. Ceux qui le font sont des trompeurs et ils se tromperont un jour", assène la responsable libérale.

"Nous n’allons jamais transhumer. Nous avons combattu dans la dignité au sein du Pds et on y reste toujours jusqu’à la mort", conclut-elle.

Nouveau commentaire :

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIETE | CULTURE | SPORT | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV & RADIO | TRIBUNE LIBRE | CONFIDENTIEL | COUP DE COEUR | COUP DE GUEULE | PORTRAIT | LETTRE DU JOUR | VU SUR FACEBOOK | FAITS DIVERS | INSOLITE | ILS ONT OSE LE DIRE | MEDIAS | EDITORIAL | COMMUNIQUE | NECROLOGIE | PUBLIREPORTAGE | NTIC | SANTE | JUSTICE | DIPLOMATIE | DIPLOMATIE | GUEST EDITORIALISTE | ENVIRONNEMENT | INSTITUTIONS | RELIGION | EDUCATION | AGRICULTURE | Antivirus, la chronique d'Abdoulaye Der | COVID-19