Amnistie de Khalifa Sall et de Karim Wade : Sonko propose une autre formule

POLITIQUE
Vendredi 4 Novembre 2022

La participation de Khalifa Ababacar Sall et de Karim Wade à la prochaine présidentielle ne peut doit pas être suspendue à la seule volonté de Macky Sall.
C’est ce qu’on peut retenir de la réponse d’Ousmane Sonko sur ce sujet qui propose néanmoins une autre voie.


« Lorsque nous travaillions pour mettre en place notre coalition, c’est moi-même qui me suis levé pour dire qu’il faut qu’on inscrive dans la charte l’amnistie obligatoire pour Khalifa Sall et Karim Wade », a révélé le leader du Pastef.
Allant plus loin, Ousmane Sonko a fait savoir que les députés du Pastef n’attendent même pas la loi d’amnistie.
« Nous avons instruit nos députés de préparer (une proposition) de loi pour la modification des articles L29 et L30 pour régler la question de l’inéligibilité, et des juristes sont en train d’y travailler ».
Bien que cette loi pourrait rallonger la liste de ses concurrents à la Présidentielle de 2024, Ousmane Sonko affirme ne pas avoir peur d’adversaires politiques, « je fais mon travail sur le terrain et je laisse le reste au Seigneur qui fait passer son choix par le peuple sénégalais ».
 

Nouveau commentaire :

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIETE | CULTURE | SPORT | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV & RADIO | TRIBUNE LIBRE | CONFIDENTIEL | COUP DE COEUR | COUP DE GUEULE | PORTRAIT | LETTRE DU JOUR | VU SUR FACEBOOK | FAITS DIVERS | INSOLITE | ILS ONT OSE LE DIRE | MEDIAS | EDITORIAL | COMMUNIQUE | NECROLOGIE | PUBLIREPORTAGE | NTIC | SANTE | JUSTICE | DIPLOMATIE | DIPLOMATIE | GUEST EDITORIALISTE | ENVIRONNEMENT | INSTITUTIONS | RELIGION | EDUCATION | AGRICULTURE | Antivirus, la chronique d'Abdoulaye Der | COVID-19 | KEEMTAAN GI | Echos des Locales 2022