Barthélémy Dias : « Cette dictature rampante est arrivée à un extrémisme inquiétant »

POLITIQUE
Vendredi 17 Juin 2022

 
 
 
 
 
Contraint de rester dans son domicile par les forces de l’ordre qui ont barricadé les alentours de sa maison, le maire de Dakar est dans tous ses états. Barthélémy Dias qui pointe du doigt le régime de Macky Sall dénonce une forfaiture contre les libertés fondamentales consacrées par la Constitution.

«Je suis désolé de constater que cette dictature rampante est arrivée à un extrémisme inquiétant ! Des tirs nourris de la police et de la gendarmerie, directement sur mon domicile, sont totalement inacceptables. Cette volonté manifeste de vouloir défoncer ma porte d'entrée, accompagnés de nervis, pour m'arrêter, est un signe d'un Etat finissant, et je dénonce avec la dernière énergie l'irresponsabilité des forces de défense et de sécurité», a déclaré le fils de Jean-Paul Dias qui a profité de l’occasion pour «féliciter tous les militants, les sympathisants et les concitoyens épris de paix, de justice et de démocratie qui se sont mobilisés  pour défendre la démocratie sénégalaise».
 

Nouveau commentaire :

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIETE | CULTURE | SPORT | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV & RADIO | TRIBUNE LIBRE | CONFIDENTIEL | COUP DE COEUR | COUP DE GUEULE | PORTRAIT | LETTRE DU JOUR | VU SUR FACEBOOK | FAITS DIVERS | INSOLITE | ILS ONT OSE LE DIRE | MEDIAS | EDITORIAL | COMMUNIQUE | NECROLOGIE | PUBLIREPORTAGE | NTIC | SANTE | JUSTICE | DIPLOMATIE | DIPLOMATIE | GUEST EDITORIALISTE | ENVIRONNEMENT | INSTITUTIONS | RELIGION | EDUCATION | AGRICULTURE | Antivirus, la chronique d'Abdoulaye Der | COVID-19 | KEEMTAAN GI | Echos des Locales 2022