Burkina : le lieutenant-colonel Damiba déclaré président

INTERNATIONAL
Jeudi 10 Février 2022

Le nouvel homme fort du Burkina Faso, le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, qui a pris le pouvoir lors d’un coup d’Etat le 24 janvier, a été déclaré « président » par le Conseil constitutionnel devant lequel il doit prochainement prêter serment, a appris jeudi 10 février l'AFP de sources judiciaires.


Burkina : le lieutenant-colonel Damiba déclaré président
Dans une décision qui lui a été notifiée mercredi 9 février, le Conseil constitutionnel indique que « Paul-Henri Sandaogo Damiba, lieutenant-colonel des forces armées nationales, président du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR, junte au pouvoir, ndlr), est le président du Faso » depuis le 24 janvier. Paul-Henri Sandaogo Damiba, qui est également « chef de l’État » et « chef suprême des armées », « prêtera serment devant le Conseil constitutionnel », indique cette décision qui en suit une autre ayant constaté «la vacance de la présidence du Faso », après la démission forcée le 24 janvier du président renversé, Roch Marc Christian Kaboré.
 

Président jusqu'au retour à l'ordre constitutionnel


La date de la prestation de serment de Paul-Henri Sandaogo Damiba en tant que nouveau président n'a pas été précisée, mais elle devrait intervenir rapidement, selon une source judiciaire qui a expliqué qu'elle doit être « fixée d'un commun accord » entre la présidence et le Conseil constitutionnel. Le lieutenant-colonel Damiba est donc devenu officiellement le président d'une transition jusqu'au retour à l'ordre constitutionnel. La Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (Cédeao) et l'Union africaine ont suspendu le Burkina Faso de leurs instances, sans plus de sanctions, demandant à la junte un calendrier « raisonnable » pour ce « retour à l'ordre constitutionnel ».
 
Samedi 5 février, un décret de Paul-Henri Sandaogo Damiba a annoncé la création d'une commission composée de 15 membres en vue d’«élaborer un projet de charte et d'agenda, assorti d'une proposition de durée de la transition et des modalités de mise en œuvre» dans un «délai de deux semaines». Le Conseil de sécurité de l'ONU s'est déclaré mercredi « gravement préoccupé par le changement inconstitutionnel du gouvernement au Burkina Faso le 24 janvier », dans une déclaration adoptée à l'unanimité qui n'utilise pas les termes de coup d'État militaire et n'exprime pas de condamnation.


1.Posté par Clementine Odimba Bongo le 16/02/2022 14:53
Bonjour
Voici le secret pour devenir riche avec professeur KOUNDE Tél ou whatsapp: +229 67 52 55 13
Je me nomme Clémentine je suis Gabonaise (mon témoignage) je suis ici pour parler brièvement des l'un des médiums voyant sur internet, son nom c'est Professeur KOUNDE il est Béninois vous êtes surement tomber sur ses publications une fois sur internet ou sur les réseaux sociaux.
Cet homme et très différent des autres seulement qu’il publie ses commentaires comme les autres.
Je me nomme Clémentine je suis Gabonaise promotrice de bar le Clob.
Il y a de cela 6 mois que j'ai enregistré le numéro de professeur Kounde dans mon portable parce que j'ai des problèmes dont il pourra m'aider à résoudre mes j'ai des doutes de me faire avoir encore, en décembre 2021 lorsque mon bar est fermé à cause des problèmes financiers je lui ai fait appel et il m'a bien reçu je lui ai posé mon problème et on a commencé les travaux ensemble je lui ai même rendu visite au bénin et une semaine après mon retour au pays (Gabon) je suis totalement satisfaite et mes Bar-resto sont actuellement ouvert 24h/24 dans la ville de Franceville.
Si mon témoignage peut vous aider je vous conseille de le contacter et de le croire surtout
Contact du professeur Tél ou whatsapp: +229 67 52 55 13

Nouveau commentaire :

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIETE | CULTURE | SPORT | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV & RADIO | TRIBUNE LIBRE | CONFIDENTIEL | COUP DE COEUR | COUP DE GUEULE | PORTRAIT | LETTRE DU JOUR | VU SUR FACEBOOK | FAITS DIVERS | INSOLITE | ILS ONT OSE LE DIRE | MEDIAS | EDITORIAL | COMMUNIQUE | NECROLOGIE | PUBLIREPORTAGE | NTIC | SANTE | JUSTICE | DIPLOMATIE | DIPLOMATIE | GUEST EDITORIALISTE | ENVIRONNEMENT | INSTITUTIONS | RELIGION | EDUCATION | AGRICULTURE | Antivirus, la chronique d'Abdoulaye Der | COVID-19 | KEEMTAAN GI | Echos des Locales 2022