Élections locales : La Charte de non-violence signée, hier

POLITIQUE
Vendredi 14 Janvier 2022

La cérémonie officielle de signature de la Charte de non-violence des acteurs politiques et sociaux du Sénégal s’est déroulée hier. Elle devra permettre aux initiateurs de passer du rôle de sapeur-pompier un rôle préventif. La coalition Bunt Bi, la Convergence démocratique Bokk Gis Gis (BGG), le mouvement Grande force citoyenne Doomi Gueule Tapée-Fass-Colobane, le mouvement Frapp, l'Unacois/Yessal et plusieurs autres mouvements politiques et citoyens ont déjà procédé à la signature de ladite charte.

Selon les initiateurs de cette charte, face aux menaces en cette période électorale, ‘‘les acteurs politiques et sociaux doivent être capables de se retrouver autour de l’essentiel, pour les intérêts supérieurs de la nation’’. Une forte adhésion à cette démarche de décrispation politique a été notée. Cependant, il faut noter l’absence de représentant de la coalition Yewwi Askan Wi à cette cérémonie. Candidate à sa propre succession à la mairie de Dakar, Soham El Wadini de la coalition Bunt Bi a assisté à la cérémonie solennelle et a signé la Charte de non-violence.

Nouveau commentaire :

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIETE | CULTURE | SPORT | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV & RADIO | TRIBUNE LIBRE | CONFIDENTIEL | COUP DE COEUR | COUP DE GUEULE | PORTRAIT | LETTRE DU JOUR | VU SUR FACEBOOK | FAITS DIVERS | INSOLITE | ILS ONT OSE LE DIRE | MEDIAS | EDITORIAL | COMMUNIQUE | NECROLOGIE | PUBLIREPORTAGE | NTIC | SANTE | JUSTICE | DIPLOMATIE | DIPLOMATIE | GUEST EDITORIALISTE | ENVIRONNEMENT | INSTITUTIONS | RELIGION | EDUCATION | AGRICULTURE | Antivirus, la chronique d'Abdoulaye Der | COVID-19 | KEEMTAAN GI | Echos des Locales 2022