Fatoumata Niang Ba présidente de l’UDES/R sur le refus de l’opposition à dialoguer « Le radicalisme et le nihilisme n’ont jamais payé dans ce pays »

POLITIQUE
Vendredi 8 Mars 2019

La Présidente de l’Union pour le Développement du Sénégal/Renouveau (Udes/R), Fatoumata Niang Ba, l’une des actrices de la victoire du président Macky Sall à la dernière présidentielle, nous a accordé un entretien exclusif. La présidente de l’UDES/R s’est prononcée sur le refus d’une partie de l’opposition d’aller à la table de négociations avec le président Macky Sall et approuve son discours.


« Le président Macky Sall a tenu discours rassembleur et responsable, qui témoigne de la volonté du Chef de l’Etat, de consolider la cohésion nationale. C’est un discours aussi d’apaisement tendant vers le renforcement de la démocratie dans ce pays. Le gardien de la constitution Sénégalaise a su démontrer au monde entier, qu’il est un homme de principe et de valeur en appelant à l’union des cœurs pour un Sénégal de tous et pour tous. J’en appelle au patriotisme au sens des responsabilités de l’opposition et je demande à l’opposition d’accepter cette main tendue du Chef de l’Etat », a-t-elle conseillé.
 
Pour se retrouver sur cette table de négociations, une partie de l’opposition avait brandi la carte du boycott en doutant sur la sincérité de cette main de Macky Sall. « Depuis le referendum de 2016 en passant par les législatives de 2019 jusqu’à la dernière présidentielle, le Chef de l’Etat n’a cessé de tendre la main à cette opposition. Je ne doute aucunement la sincérité du président Macky Sall », a-t-elle juré au cours de l’entretien.
 
Elle ajoute que « le radicalisme et le nihilisme n’ont jamais payé dans ce pays. Ce n’est pas la première fois que le président Sall appelle au dialogue. Je suis surprise par la démarche de certains membres de l’opposition, en refusant la main tendue du président Macky Sall. Je le dis souvent, accepter cette main tendue c’est accepter l’intérêt du Sénégal. Je demande à cette opposition d’accepter ce dialogue et de faire preuve de maturité et de responsabilité. Car seul l’intérêt supérieur du Sénégal doit primer sur tout. »
   
Sur ce refus, d’autres Etats-majors politiques ont posé comme condition, l’arrêt des poursuites judiciaires contre Khalifa Sall et Karim Wade. Sur ces propositions, la Présidente de l’Union pour le Développement du Sénégal/Renouveau (Udes/R), n’est pas d’avis avec ces partis.
« Ces deux personnes ont eu des démêlés avec la justice. Pour Karim Wade, il bénéficie déjà d’une grâce présidentielle et normalement rien ne s’oppose à son retour. Pour le cas de Khalifa Sall, je fais confiance à notre justice.  Elle est indépendante et fiable.   Laissons cette justice faire son travail » suggère Madame Ba.
 
 

Nouveau commentaire :

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIETE | CULTURE | SPORT | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV & RADIO | TRIBUNE LIBRE | CONFIDENTIEL | COUP DE COEUR | PORTRAIT | LETTRE DU JOUR | VU SUR FACEBOOK | LE REGARD DE DIAMANKA | FAITS DIVERS | INSOLITE | ILS ONT OSE LE DIRE | MEDIAS | EDITORIAL | COMMUNIQUE | NECROLOGIE | PUBLIREPORTAGE | NTIC | SANTE | JUSTICE | DIPLOMATIE | DIPLOMATIE | GUEST EDITORIALISTE | ENVIRONNEMENT | INSTITUTIONS | RELIGION | EDUCATION | AGRICULTURE | PAROLE DE CAMPAGNE | PARLONS DE L'ESSENTIEL | VU D'AILLEURS | PHRASE DU JOUR | COULISSE DE CAMPAGNE







PAROLE DE CAMPAGNE

Kaffrine: Macky Sall annonce 4 initiatives pour les jeunes du Sénégal

15/02/2019

Sonko compte faire de la Casamance un véritable hub commercial et financier

13/02/2019

Macky Sall à Goudomp: «Nous avons plus de 7000 milliards de FCfa pour construire le Sénégal»

13/02/2019

A Sédhiou, Idrissa Seck mise sur les Pme pour le développement des régions

13/02/2019

Tambacounda : Macky Sall s'engage à rendre prioritaire la réhabilitation du chemin de fer reliant Dakar à Bamako

08/02/2019