Idrissa Seck : "Il faut se débarrasser de Macky Sall"

POLITIQUE
Jeudi 29 Novembre 2018

Idrissa Seck : "Il faut se débarrasser de Macky Sall"
Selon le leader de Rewmi, qui s’exprimait à Kébémer, «les Sénégalais, confrontés à de sérieuses difficultés de survie et de développement socio-économique dues à la mal gouvernance du régime en place, doivent tout faire le 24 février prochain pour opérer des changements à la tête de l’Etat, en se débarrassant notamment du régime de Macky Sall». Idrissa Seck prenait part, ce lundi, au gamou de Thiary-Mbawor, localité religieuse située dans la commune de Badègne dans le département de Kébémer. 

Le président du conseil départemental de Thiès, qui a longuement évoqué les problèmes des finances publiques de notre pays, a rappelé qu’il y a longtemps qu’il avait tiré la sonnette d’alarme à ce propos, notamment sur ce qu’il a appelé « les errements de gestion de l’actuel gouvernement qui ont conduit à cette situation déplorable que vient de décrire récemment le ministre des Finances » m. amadou Ba. Lequel confirme, selon lui, ce qu’il avait déjà dénoncé. Autrement dit, selon lui, le ministre des Finances lui a donné raison. 

Comme à son habitude, Idrissa Seck s’en encore vivement pris au régime du président Macky Sall qu’il a qualifié de «carent», d'«incompétent». Mieux, a-t-il soutenu, ce régime serait incapable de conduire les affaires de l’Etat vers les rampes de l’émergence. 

Le candidat à la prochaine présidentielle s’est ensuite épanché sur les problèmes de développement socio-économique et d’enclavement auxquels sont confrontées les populations de la zone où il se trouvait et dont l’accessibilité est très difficile du fait de l’état défectueux des pistes. 

Ce problème d’enclavement qui constitue une entrave au développement de la zone a d’ailleurs été soulevé par les populations qui disent s’en être ouvertes en vain aux autorités gouvernementales depuis le temps du régime du président Abdou Diouf. 

Ce problème qui est une priorité de la zone à vocation agricole est toujours demeuré sans solution bien que les populations n’aient cessé de le porter à l’attention des autorités. 

Le président du parti Rewmi, qui était en compagnie de ses responsables locaux de Louga et de Kébémer, dont le trésorier national du parti, le maire de Nguidilé, Idrissa Tall, a profité de cette visite pour prendre contact avec ses militants en les exhortant à préparer d’ores et déjà les échéances de la présidentielle du 24 février 2019. signalons que Idrissa Seck était l’invité à ce Gamou de Serigne Moustapha Mbacké imam, fils de Serigne Abdoul Khafor Mbacké. 
 

Nouveau commentaire :

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIETE | CULTURE | SPORT | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV & RADIO | TRIBUNE LIBRE | CONFIDENTIEL | COUP DE COEUR | PORTRAIT | LETTRE DU JOUR | VU SUR FACEBOOK | LE REGARD DE DIAMANKA | FAITS DIVERS | INSOLITE | ILS ONT OSE LE DIRE | MEDIAS | EDITORIAL | COMMUNIQUE | NECROLOGIE | PUBLIREPORTAGE | NTIC | SANTE | JUSTICE | DIPLOMATIE | DIPLOMATIE | GUEST EDITORIALISTE | ENVIRONNEMENT | INSTITUTIONS | RELIGION | EDUCATION | AGRICULTURE | PAROLE DE CAMPAGNE | PARLONS DE L'ESSENTIEL | VU D'AILLEURS | PHRASE DU JOUR