Kamâh, le soldat du futur ! (version wolof)

POLITIQUE
Vendredi 20 Janvier 2023

Engagé dans l’opposition politique depuis mai 2018, ma motivation a été renforcée par l’expérience acquise depuis cette date.
Deux constats m’avaient largement convaincu de prendre cette décision. D’une part, l’État était en train d’être transformé par les tenants du pouvoir en instrument d’enrichissement personnel et familial et en un outil de règlement de comptes politiques. D’autre part, les choix politiques, économiques et sociaux adoptés rendaient compte d’une économie extravertie produisant une croissance fragile et qui ne profite pas à la majorité des Sénégalais, d’un capital humain négligé, d’institutions inadaptées, d’un désordre persistant et d’un schéma d’intégration africaine sans lendemain. Bref, un mauvais cap.



Nouveau commentaire :

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIETE | CULTURE | SPORT | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV & RADIO | TRIBUNE LIBRE | CONFIDENTIEL | COUP DE COEUR | COUP DE GUEULE | PORTRAIT | LETTRE DU JOUR | VU SUR FACEBOOK | FAITS DIVERS | INSOLITE | ILS ONT OSE LE DIRE | MEDIAS | EDITORIAL | COMMUNIQUE | NECROLOGIE | PUBLIREPORTAGE | NTIC | SANTE | JUSTICE | DIPLOMATIE | DIPLOMATIE | GUEST EDITORIALISTE | ENVIRONNEMENT | INSTITUTIONS | RELIGION | EDUCATION | AGRICULTURE | Antivirus, la chronique d'Abdoulaye Der | COVID-19 | KEEMTAAN GI | Echos des Locales 2022