Kaolack/Agression du militant de Serigne Mboup : l’un des auteurs arrêté passe aux aveux

POLITIQUE
Vendredi 14 Janvier 2022

De nouvelles informations sur l'affaire du proche de Serigne Mboup qui a été agressé puis séquestré à Médina Baye voient le jour. Selon des sources proches du dossier, l'un des mis en cause arrêté par les policiers du commissariat central de Kaolack a fait des aveux explosifs sur procès-verbal. Ce disciple aux initiales D.N est poursuivi pour CBV ayant entraîné une Itt de 15 jours, séquestration et enlèvement.


L'agression commise sur Cheikh Amath Cissé, proche de Serigne Mboup qui avait indigné plus d’une suite à une vidéo largement partagée sur les réseaux sociaux, dans laquelle on pouvait voir un homme malmené et puis brutalisé par des individus.

Selon des sources et notamment le clan Serigne Mboup, le sieur Cissé a été victime d'une agression devant le domicile de l’Imam de Médina Baye.
 
En effet, 4 individus l'avaient infligé une sévère correction, mardi dernier puis acheminé de force à bord d’un véhicule, dans la concession de Cheikh Ibrahima Niass.

Une fois sur place, Cheikh Amath Cissé a passé un sale quart d'heure. Il a été séquestré puis torturé à coups de bâton pour lui contraindre à présenter ses excuses à Cheikh Ibrahima Niass.
 
Parce que la victime est accusée d'avoir proféré des injures à l'endroit de leur guide religieux.

Après ce tollé, les policiers du commissariat central de Kaolack ont mis en branle la machine judiciaire sur instruction du Procureur de la République près le tribunal de grande instance de cette localité.



Sans désemparer, les limiers en charge de l'enquête ont effectué une descente dans le domicile du marabout susnommé pour convoquer toutes les personnes impliquées dans cette affaire. Également, le maître des lieux Cheikh Ibrahima Niass aurait aussi reçu sa convocation.

C’est ainsi que l’un des disciples, D.N, cité dans cette affaire a été arrêté hier puis placé en garde à vue.

Le mis en cause a été déféré ce jeudi pour coup et blessure volontaire ayant entraîné une Incapacité Temporaire de Travail de 15 jours, séquestration et enlèvement.
A noter que la police est aux trousses de ses complices disparus dans la nature.
 

Nouveau commentaire :

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIETE | CULTURE | SPORT | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV & RADIO | TRIBUNE LIBRE | CONFIDENTIEL | COUP DE COEUR | COUP DE GUEULE | PORTRAIT | LETTRE DU JOUR | VU SUR FACEBOOK | FAITS DIVERS | INSOLITE | ILS ONT OSE LE DIRE | MEDIAS | EDITORIAL | COMMUNIQUE | NECROLOGIE | PUBLIREPORTAGE | NTIC | SANTE | JUSTICE | DIPLOMATIE | DIPLOMATIE | GUEST EDITORIALISTE | ENVIRONNEMENT | INSTITUTIONS | RELIGION | EDUCATION | AGRICULTURE | Antivirus, la chronique d'Abdoulaye Der | COVID-19 | KEEMTAAN GI | Echos des Locales 2022