Khalifa Sall durcit le ton : «On ne peut plus gouverner le pays par la peur, la terreur, la force…»

POLITIQUE
Lundi 12 Avril 2021

Khalifa Sall a lancé un appel à l’opposition pour remobiliser ses forces pour le respect du calendrier républicain par la tenue des locales en 2021, des législatives pour 2022 et de la présidentielle pour 2024.
 
«Le fichier de 2019 n’est pas bon, cependant, demander l’audit du fichier n’est pas une raison pour repousser les élections. On peut tenir bel et bien les élections en 2021», assène l’ancien maire de la ville de Dakar. 

«Il nous faut une farouche opposition parce que rien ne nous sera donné», prévient l’ancien maire de Dakar. Occasion qu’il saisira pour appeler le Front de résistance nationale à descendre dans la rue et sensibiliser les populations pour le respect du calendrier républicain. Ragaillardi par les militants constitués essentiellement de femmes et de jeunes, Khalifa Sall qui fait récemment allusion aux événements du mois de mars dernier affirme que les jeunes ne sont plus des applaudisseurs qu’on leurre. 
 
Par ailleurs, Khalifa Sall qui s’exprimait, ce samedi, lors d’un forum, a tiré à boulets rouges sur le régime. «On doit revoir la situation politique du pays, parce qu’on ne peut plus gouverner le pays par la peur, la terreur, la force, la ruse… Le dialogue politique n’inspire plus confiance. On parle du Sénégal d’un pays de liberté et de démocratie alors qu’il y a des textes liberticides contre la démocratie et les libertés», martèle-t-il. 
«Le Sénégal a toujours été une nation unie est forte. Il faut donc privilégier le dialogue et la concertation pour restaurer la confiance entre les acteurs » souligne Khalifa Sall.
 Sur un tout autre registre, Khalifa Sall a annoncé une restructuration de Taxawu Senegaal«Nous appelons les différents mouvements de soutien à se ranger derrière Taxawu Senegaal pour être un et indivisible. J’invite les jeunes à s’impliquer parce que votre heure a sonné», affirme Khalifa Sall qui s’est attaqué à la politique de décentralisation du régime qui, selon lui, «pose problème à Dakar». Selon lui, c’est l’État qui fait tout. Or, dit-il, dans une vraie politique de décentralisation, il y a des ministres qui doivent disparaître parce 9 compétences ont été transférées. «L’Etat se substitue aux collectivités locales. Il faut repenser la gestion de Dakar», propose Khalifa.
 
Magib GAYE 
 


1.Posté par Maitre DEDO le 22/04/2021 02:35
Retour affectif
Retour affectif rapide en 24 heures
retour affectif rapide en 48 heures
retour affectif en 72 heures
Retour affectif rapide et définitif de l'être aimé
Retour d'affection, magie d'amour
voyant medium marabout Puissant du vaudou sorcier
grand marabout sorcier vaudou retour affectif rapide
médium sorcier vaudou spécialiste du retour affectif
retour affectif rapide en 72 heures
Marabout rituel de retour affectif gratuit
maître médium pour travaux occultes sorcier vaudou
grand chef des sorciers vaudou pour retour affectif
Cabinet du maitre DEDO retour affectif en 72 heure consultation 100% gratuite
RETOUR AFFECTIF Consultation gratuite donc venez essayer !!!!!!! +229 68 35 63 49
Marabout sorcier médium pour retour d'affectif
RITUEL DE SÉDUCTION DU MEDIUM MARABOUT VOYANT
Rituel pour avoir d'enfant
RETOUR D'AMOUR ET RETOUR AFFECTION RAPIDE
culte pour un retour d'affection de l'être aimé
sorcier marabout vaudou pour retour affectif
Envoûtement d'amour puissant retour affectif
cadenas d'amour magie rouge retour affectif
Sorcellerie/Magie/ Vaudou/ Voyance
RETOUR AFFECTIF DE L'ETRE AIMER A VIE
Specialiste pour retour affectif de l'etre aimer
Contacte du maître spécialiste du retour affectif rapide et puissant

E-mail: dahdedo@hotmail.com
Tel/ whatsapp:+229 68 35 63 49
Site web: https://www.retouraffectif-rapide.com/

Nouveau commentaire :

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIETE | CULTURE | SPORT | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV & RADIO | TRIBUNE LIBRE | CONFIDENTIEL | COUP DE COEUR | COUP DE GUEULE | PORTRAIT | LETTRE DU JOUR | VU SUR FACEBOOK | FAITS DIVERS | INSOLITE | ILS ONT OSE LE DIRE | MEDIAS | EDITORIAL | COMMUNIQUE | NECROLOGIE | PUBLIREPORTAGE | NTIC | SANTE | JUSTICE | DIPLOMATIE | DIPLOMATIE | GUEST EDITORIALISTE | ENVIRONNEMENT | INSTITUTIONS | RELIGION | EDUCATION | AGRICULTURE | Antivirus, la chronique d'Abdoulaye Der | COVID-19