L’islamologue Tariq Ramadan, accusé de viols, placé en garde à vue

INTERNATIONAL
Mercredi 31 Janvier 2018

Deux plaintes pour viol avaient été déposées contre lui devant le parquet de Paris, en octobre. Le théologien suisse avait alors dénoncé une « campagne de calomnies »

L’islamologue et théologien Tariq Ramadan, accusé de viols, a été placé en garde à vue à Paris, mercredi 31 janvier, dans le cadre de l’enquête préliminaire pour viols et violences volontaires, à la suite du dépôt de deux plaintes devant le parquet de Paris, les 20 et 27 octobre.

Tariq Ramadan s’est rendu mercredi matin à la convocation des policiers « dans le cadre de l’enquête préliminaire ouverte à Paris des chefs de viols et violences volontaires », a précisé cette source, confirmant une information de RTL. Deux femmes accusent le théologien de les avoir violées, en 2009 et en 2012, ce qu’il nie, dénonçant une « campagne de calomnies ».


Nouveau commentaire :

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIETE | CULTURE | SPORT | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV & RADIO | TRIBUNE LIBRE | CONFIDENTIEL | COUP DE COEUR | COUP DE GUEULE | PORTRAIT | LETTRE DU JOUR | VU SUR FACEBOOK | FAITS DIVERS | INSOLITE | ILS ONT OSE LE DIRE | MEDIAS | EDITORIAL | COMMUNIQUE | NECROLOGIE | PUBLIREPORTAGE | NTIC | SANTE | JUSTICE | DIPLOMATIE | DIPLOMATIE | GUEST EDITORIALISTE | ENVIRONNEMENT | INSTITUTIONS | RELIGION | EDUCATION | AGRICULTURE | Antivirus, la chronique d'Abdoulaye Der | COVID-19