La grande finale de Phoenix Jeunes Entrepreneures

SOCIETE
Dimanche 20 Décembre 2020

L'histoire retiendra que Marième Paullelle Niane est la première gagnante de la première édition de Phoenix Jeunes entrepreneures de Rotaract Club Dakar Phoenix. Son projet concernant la proposition d'un traitement pour limiter la dépigmentation a retenu l'attention du jury.


10 femmes, un défi : convaincre. Donner envie aux membres du Jury de les nominer : première gagnante du concours sur l'entrepreneuriat féminin, initié par le rotaract club Dakar Phoenix.
Elles étaient cent au départ. Dix ont été désignées pour participer à la phase finale et une seule gagnante : Marième Paullelle Niane.
En trois minutes, dans un speech nourri et bien élaboré, elle est arrivée à faire comprendre au public combien pertinent est son projet. La mise à disposition d’une pommade bio pouvant répondre aux exigences de chaque peau, dans ce Sénégal touché par le fléau de la dépigmentation.  
La deuxième et la troisième place sont revenues respectivement à Awa Sow pour son projet sur la livraison des papiers administratifs en un temps record et à Racky Diallo pour la visée sociale de son initiative sur la mode visant à tropicaliser l’habillement des femmes sénégalaises.
Ce concours a réuni des femmes de plusieurs nationalités. Ivoirienne et vivante au Sénégal, Leila Yoboué, porteuse du projet Nutriplus qui vise à réduire le nombre de personnes atteintes du diabète et autres maladies apprécie l'initiative :<< j'ai participé à ce projet parce que je commence à m'intéresser à l'entrepreneuriat. Et Nutriplus a une valeur particulière pour moi. Ayant côtoyé plusieurs malades du diabète et de l'hypertension artérielle, j'ai constaté que la base des maux qu'ils traînent est leur nutrition. C'est la raison de ma réflexion nourrie au sens de leur donner une solution.>>
En ce temps de Coronavirus qui stoppe la marche du monde penser à une solution qui limite la propagation de cette pandémie est une nécessité. Adja Coura Diagne s'est sentie interpellée. C'est pour cela qu'elle a proposé une cabine de désinfection pour mettre fin au ravage de cette maladie.
Pour donner un pouce particulier à l'entrepreneuriat des jeunes, Félicité Marie Diouf envisage de faciliter l'élaboration d'un cabinet d'élaboration d'un business plan au jeune.
Le café Touba naturel était également au rendez-vous. Bousso Diouf voudrait donner à boire d'un café de meilleure qualité aux Sénégalais.
Le digital ne saurait manqué à la présentation. Sokhna Awa Cissé voudrait offrir une solution innovante pour limiter les erreurs médicales aux fins de sauver des vies. Elle propose une plateforme numérique regroupant les professionnels de la santé avec la mise à jour permanente des données disponibles.
La santé des familles des migrants tenant à cœur à Marie Ngouda Fall, elle voudrait mettre à disposition de ceux-ci un outil pour permettre aux expatriés de trouver une assurance santé pour leur famille restée au pays.
C’était une première pour le Rotaract Club Dakar Phoenix. Malgré la déception des finalises malheureuse,  elles espèrent avoir la chance de relever de ces challenges portés par le club pour le futur.  
 



1.Posté par Muhammad Obbi Handira le 25/03/2021 05:20
thanks for the information visit https://uma.ac.id/

Nouveau commentaire :

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIETE | CULTURE | SPORT | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV & RADIO | TRIBUNE LIBRE | CONFIDENTIEL | COUP DE COEUR | COUP DE GUEULE | PORTRAIT | LETTRE DU JOUR | VU SUR FACEBOOK | FAITS DIVERS | INSOLITE | ILS ONT OSE LE DIRE | MEDIAS | EDITORIAL | COMMUNIQUE | NECROLOGIE | PUBLIREPORTAGE | NTIC | SANTE | JUSTICE | DIPLOMATIE | DIPLOMATIE | GUEST EDITORIALISTE | ENVIRONNEMENT | INSTITUTIONS | RELIGION | EDUCATION | AGRICULTURE | Antivirus, la chronique d'Abdoulaye Der | COVID-19