Le Mali dénonce une "violation" de son espace aérien par un avion militaire français

INTERNATIONAL
Jeudi 13 Janvier 2022

L'Asecna, organisation de gestion des espaces aériens dans une grande partie de l'Afrique, a signalé aux autorités maliennes une violation de leur espace par un avion militaire français, a-t-on appris auprès des autorités aériennes maliennes mercredi.


L'espace aérien malien sujet à controverse. Un signalement effectué mardi 12 janvier par l'Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (Asecna) pose la question de l'impact sur les opérations militaires non seulement françaises, mais aussi internationales, de la fermeture par le Mali de ses frontières aériennes (et terrestres), en représailles à des sanctions similaires de la CEDEAO.
Dans un communiqué publié mercredi soir, le gouvernement malien assure avoir "dénoncé cette violation de l'espace aérien du Mali auprès des autorités françaises qui ont, au demeurant, décidé de soutenir les sanctions de la Cédéao, parmi lesquelles figure la fermeture des frontières terrestres et aériennes de ses pays membres avec le Mali". 
Le gouvernement malien ajoute, dans le communiqué, qu'il "décline toute responsabilité relative aux risques auxquels les auteurs de ces pratiques pourraient s'exposer, en cas de nouvelle violation de notre espace aérien".    
La France, engagée militairement au Mali et au Sahel, mais aussi la force de l'ONU au Mali (Minusma), effectuent constamment des vols entre la sous-région et le Mali, pour l'approvisionnement et les opérations.
nterrogée par l'AFP, une source militaire française à Paris a déclaré : "À ce stade, nous n'avons reçu aucune indication officielle concernant d'éventuelles restrictions dans le domaine aérien". En outre "nous sommes liés par des accords de défense".
"Toutes les procédures ont été respectées. L'avion a déposé un plan de vol qui a été approuvé par les autorités maliennes. Et comme le veut la procédure suivie à chaque fois, à l'entrée de l'espace aérien malien, on bascule le transpondeur en mode de fonctionnement militaire. Pour nous, il n'y a pas de sujet", a ajouté la même source. 
La mission de l'ONU a dit à l'AFP que jusqu'alors, les opérations de la Minusma n'étaient pas affectées.

Nouveau commentaire :

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIETE | CULTURE | SPORT | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV & RADIO | TRIBUNE LIBRE | CONFIDENTIEL | COUP DE COEUR | COUP DE GUEULE | PORTRAIT | LETTRE DU JOUR | VU SUR FACEBOOK | FAITS DIVERS | INSOLITE | ILS ONT OSE LE DIRE | MEDIAS | EDITORIAL | COMMUNIQUE | NECROLOGIE | PUBLIREPORTAGE | NTIC | SANTE | JUSTICE | DIPLOMATIE | DIPLOMATIE | GUEST EDITORIALISTE | ENVIRONNEMENT | INSTITUTIONS | RELIGION | EDUCATION | AGRICULTURE | Antivirus, la chronique d'Abdoulaye Der | COVID-19 | KEEMTAAN GI | Echos des Locales 2022