Le chanteur de Baobab, Médoune Diallo est mort

CULTURE
Dimanche 11 Février 2018

Le chanteur de Baobab, Médoune Diallo est mort
Une grande voix de la salsa africaine s’est éteinte ce 10 février 2018, des suites d’une longue maladie.

Né le 11 février 1949 à Dakar, au Sénégal, Médoune Diallo s’est distingué par sa voix unique aux intonations multiples (peule du Fouta Toro (ses origines), wolof et cubaine) au sein de l’Orchestra Baobab, groupe phare de l’afro-cubain (salsa) dans les 1970.

En 1992, il est contacté par son compatriote Ibrahima Sylla (Syllart Productions) pour être membre fondateur, avec Pape Seck et Nicolas Menheim, d’Africando, devenu le plus grand groupe panafricain d’afro-cubain (salsa africaine ou afro-salsa)… Médoune Diallo disparaît le 10 février 2018 au matin à Dakar (Sénégal), des suites d’une longue maladie… Il avait 69 ans.
 

Nouveau commentaire :

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIETE | CULTURE | SPORT | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV & RADIO | TRIBUNE LIBRE | CONFIDENTIEL | COUP DE COEUR | COUP DE GUEULE | PORTRAIT | LETTRE DU JOUR | VU SUR FACEBOOK | LE REGARD DE DIAMANKA | FAITS DIVERS | INSOLITE | ILS ONT OSE LE DIRE | MEDIAS | EDITORIAL | COMMUNIQUE | NECROLOGIE | PUBLIREPORTAGE | NTIC | SANTE | JUSTICE | DIPLOMATIE | DIPLOMATIE | GUEST EDITORIALISTE | ENVIRONNEMENT | INSTITUTIONS | RELIGION | EDUCATION | AGRICULTURE | PAROLE DE CAMPAGNE | PARLONS DE L'ESSENTIEL | VU D'AILLEURS | PHRASE DU JOUR