google.com, pub-1148023042834496, DIRECT, f08c47fec0942fa0








Macky 2012 prépare l’après-Macky

POLITIQUE
Dimanche 31 Mars 2019

Après la sortie de Bouna Mohamed Seck, Directeur de Cabinet de Moustapha Niasse, annonçant que l'AFP aura un candidat en 2024, et l'appel aux retrouvailles de la famille socialiste lancée par Ousmane Tanor Dieng et compagnie, c'était au tour, hier, des alliés de la première heure du chef de l'Etat de se signaler.

A la faveur d'un dîner-débat, ces derniers, membres de "Macky 2012" et de "Doomi Rewmi", ont jeté les bases de leurs retrouvailles dans la perspective de l'après-Macky. Une rencontre qui a enregistré la présence de Mahmoud Saleh, Directeur de Cabinet politique du Président Macky Sall, de Mor Ngom, président de la Chambre des élus de l'APR, de Zahra Iyane Thiam, responsable "apériste" et Conseillère du chef de l'Etat, de Jean-Paul Dias du Bloc des centristes Gaïnde (Bcg), de l'économiste Ibrahima Sall, premier allié de Macky Sall, de Mohamed Diagne de Synergie Républicaine, de Maguette Ngom de la NIDA, d'Ansoumana Danfa du MAC Authentique, de Mously Diakhaté, entre autres responsables.
Après des échanges fructueux, lors desquels, ils se sont dit des vérités crues, ces alliés de la première heure du président de l'APR ont décidé de se retrouver pour faire face aux nouveaux enjeux politiques, notamment les prochaines échéances électorales.

"Macky 2012" originel exorcise ses démons

"Après la brillante réélection du Président Macky Sall, à qui nous renouvelons nos vives félicitations, notre engagement et notre fidélité indéfectible, le moment est arrivé, pour nous, alliés de la première heure, de procéder à une réflexion en vue d’orienter à nouveau nos forces vers des lendemains de victoires. C’est ce contexte que les partis politiques, les mouvements de "Macky 2012" et les Républicains «Domi Rewmi», ont choisi, pour jeter les bases de la réunification de la grande famille des alliés de la première heure", a indiqué Jean-Paul Dias, à l'issue de la rencontre.

Le leader du Bcg d'ajouter : "Ce dîner de retrouvailles qui réunit, dans une atmosphère conviviale, tous compagnons de la première heure, est l’accomplissement d’une volonté manifeste du Président Macky Sall, qui n’a jamais failli à son talent et à son esprit de rassembleur et de fédérateur.
En effet, il nous a toujours demandé de nous rassembler pour une coalition plus forte, plus efficace, face aux nouveaux enjeux politiques. Et la coalition est capable de porter les grandes orientations de la nouvelle dynamique. Il n’est jamais trop tard pour bien faire, et en politique, c’est le contexte qui détermine les positions et les choix".

A l'en croire, leur plus grande préoccupation était d’abord de réélire le Président Macky Sall. "Et après que chaque organisation se soit battue pour la victoire au premier tour du Président Macky Sall, nous avons mesuré les enjeux et dessiné que c’est le moment ou jamais de nous retrouver. Comme a eu à l'indiquer Roosevelt, en politique, il n’y a pas de hasard, tout événement qui survient a été programmé pour se dérouler ainsi", a également souligné M. Dias. Le porte-parole du jour des alliés de la première heure de Macky Sall d'enchaîner : "Cette rencontre est alors une commune volonté d’unir nos forces pour démontrer que nous demeurons une réalité significative dans l’échiquier politique de ce pays. C'est aussi une occasion de nous évaluer, de surmonter les erreurs du passé, et de nous battre, pour que pareilles situations ne se reproduisent plus. Car, ce qui nous unit est plus fort que ce qui nous divise. Cette nouvelle ère que nous ouvrons devant être celle de l’union solidaire pour défendre la vision 'yokkute' et du PSE. Elle sera aussi l’ère du renforcement de la grande coalition Bby et de la majorité présidentielle pour encore remporter de futures batailles électorales.

Saleh : "Si nous ne sommes pas forts, nous serons ravagés par ceux à qui on tend la main"

D'après Jean-Paul Dias, ils se sont engagés à "accompagner le Président Macky Sall sur tous les plans et à tous les niveaux pour la réussite de son nouveau mandat", à "élargir (leurs) bases pour mieux renforcer la coalition présidentielle" et à se "dresser en acteurs pour la réalisation du Plan Sénégal émergent et les programmes d’urgence, au grand bonheur du peuple sénégalais". A cet effet, il a révélé qu'ils ont décidé de mettre en place un Comité paritaire, "qui rassemblera la plupart des composantes de 'Macky 2012' et se chargera de réfléchir sur les modalités pratiques du fonctionnement de la nouvelle entité". "Cette nouvelle ère sera pour les alliés, celle de la maturité, de la responsabilité, de l’utilité et de l’action aux côtés du Président Macky Sall, La politique, c’est l’action. Quand on est en politique, il faut agir. On agit. Ceux qui sont dans l’opposition, ils agissent, ils mènent des actions. On ne peut pas être acteur et être en même temps spectateur, ce n’est pas possible. Nous avons accepté de dépasser les malentendus et les incompréhensions. Nous avons compris qu’il y a des choses qui sont nées de nous- mêmes. Par exemple, il a été indiqué que ceux qui, parfois, ont été promus, ont oublié d’où ils venaient", a poursuivi M. Dias.
Avant de conclure : "J’espère que, dans le prochain attelage, il y aura des gens de 'Macky 2012'. Ce n’est pas du chantage, c’est de la réalité, et je souhaite que ceux-là, cette fois-ci, n’agissent pas de la même façon. Il faut que ceux-là viennent dans les réunions. Il faut que ceux-là n’envoient pas leurs adjoints. Et il faut que ceux-là s’ouvrent aux autres, qu’ils ne soient pas inaccessibles.".

 A relever que Mahmoud Saleh a insisté sur la nécessité pour la coalition "Macky 2012" de revenir au-devant de la scène politique. "Si nous ne sommes pas forts, nous serons ravagés par ceux à qui on tend la main. Si nous devons nous ouvrir, il y a un socle que nous constituons qui va nous préserver. Si nous ne sommes pas forts, nous n'impacterons pas dans bby. Nous sommes seuls dans Bby qui a un socle politique. Si nous voulons anticiper sur d'éventuelles crises politiques ou organisationnelles que la situation peut engendrer, soyons forts pour les contenir si elles se présentaient. Nous devons être forts pour enjamber 2024."

Avec Dakarmatin
 

Nouveau commentaire :

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIETE | CULTURE | SPORT | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV & RADIO | TRIBUNE LIBRE | CONFIDENTIEL | COUP DE COEUR | COUP DE GUEULE | PORTRAIT | LETTRE DU JOUR | VU SUR FACEBOOK | FAITS DIVERS | INSOLITE | ILS ONT OSE LE DIRE | MEDIAS | EDITORIAL | COMMUNIQUE | NECROLOGIE | PUBLIREPORTAGE | NTIC | SANTE | JUSTICE | DIPLOMATIE | DIPLOMATIE | GUEST EDITORIALISTE | ENVIRONNEMENT | INSTITUTIONS | RELIGION | EDUCATION | AGRICULTURE







MEDIAS

Chronique de Pape Alé Niang du 21 août : le chroniqueur se penche sur les mensonges du Gouvernement de Macky

21/08/2019 - 0 Commentaire

Moustapha Diakhaté crucifie la RTS

17/08/2019 - 0 Commentaire

Scandale du pétrole : BBC dément le journal Libération et défend son enquête

10/08/2019 - 0 Commentaire

Journalistes de Direct info : 8 mois sans salaire

09/08/2019 - 0 Commentaire

Chronique de Pape Alé Niang du 31 juillet 2019 : Awa Macky Sall met le feu sur le Mackye

31/07/2019 - 0 Commentaire