Massacre de la langue française : Samuel Sarr dame le pion à Mame Mbaye Niang et à Pape Gorgui Ndong

INSOLITE
Dimanche 15 Avril 2018

Samuel Sarr a sorti un texte qui fait office de déclaration de candidature à la prochaine présidentielle. Mais dans ce texte, celui qui prétend être le candidat consensuel du PDS fissuré (et non susurré comme il l’a dit) a montré ses talents de massacreur de la langue de Molière : 23 fautes de toute sorte sur 488 mots. Langue qu’il faut savoir lire et écrire, selon la Constitution du Sénégal, pour se présenter à une élection présidentielle. Les ministres Mame Mbaye Niang et Pape Gorgui Ndong doivent nourrir des craintes devant la concurrence sérieuse de Samuel Sarr qui leur dame le pion dans ce jeu de massacre de la langue officielle.


Massacre de la langue française : Samuel Sarr dame le pion à Mame Mbaye Niang et à Pape Gorgui Ndong
Dans l'impossibilité d'avoir un candidat pour le PDS (phrase inachevée). J'ai fait un appel du pied (expression inappropriée puisque son appel n’est ni discret ni allusif) à ma famille de cœur pour «sauver l’héritage et le patrimoine qui se trouve (trouvent) être le PDS. «Pour faire plus simple, il fallait dire «sauver l’héritage et le patrimoine du PDS.»
Je me suis proposé à eux comme le seul candidat de consensus pour réunir la famille libérale qui s'est susurrée (fissurée) depuis la chute de Me Abdoulaye Wade de la tête du Sénégal.  
  
Je démens avec la dernière énergie ces «rumeurs» qui me présentent «depuis trois ans» comme un allié du régime de Macky Sall. Cela fait bientôt trois ans que cette question est évoquée dans les médias. Je suis un homme d'Etat et un businessman et mes actions peuvent aider le gouvernement en place, mais mon ambition est de me présenter comme candidat aux élections présidentielle (l’élection présidentielle) en 2019. 
  
Je le dis ici, moi Samuel Ameth Sarr, je reste constant pour briguer la magistrature suprême du Sénégal. 

Pour le prouver j'ai décidé avec les jeunes, les femmes et les hommes courageux de mon pays de créer un parti politique qui portera le nom de LSS (Libéralisme Social Sénégalais), nous avons (« allons » à la place de « avons » puisque le parti n’est pas encore créé si on se réfère supra à « j’ai décidé… de créer ») créé un parti politique pour rassembler les citoyens Sénégalais (sénégalais) autour d'objectifs communs dans le but d'exercer le pouvoir. 

A cet effet, je ne vais pas lésiner sur les moyens pour établir les bases de mon parti partout dans les 45 départements du Sénégal et dans la Diaspora. 

Je compte partager avec les sénégalais (Sénégalais) mon projet de société et je suis sûre (sûr) que la plus grande partie vont (va) adhérer à ma vision pour le pays, car depuis ma déclaration des gens de tous les bords (de tous bords) n'arrêtent pas de me témoigner leurs sympathies (leur sympathie).

La devise de notre parti est Justice, Liberté, Développement. 

Notre logo est représenté par : 

- Le fromager géant, arbre fascinant par sa taille et ses contreforts puissant (puissants) qui ne laisse personne indifférent. Le fort mysticisme qui l'entoure en fait un arbre respecté et protégé, c'est le lieu de réconciliation dans le village. 

- Une boule symbolisant le yin et le yang suivi (suivie) d'une flèche de croissance qui évoque la dualité entre le libéralisme et le socialisme qui nous habite (habitent) comme source de développement du Sénégal. 

Je vais inaugurer le siège du parti et installer ma (mon) directoire de campagne à partir du 15 Mai. Mes équipes et moi travaillons d'arrache pied (d’arrache-pied) pour bâtir des coalitions fortes d'hommes, de femmes, de mouvements et de partis politiques qui ont montré leur désir de soutenir ma candidature. 

Je lance un dernier appel à mes frères libéraux et ex du PDS de (pour) rejoindre cette grande coalition gagnante qui va au soir du dimanche 24 février 2019 etre (être) la meilleure surprise pour le Sénégal. 

Je m'engage à mettre le Sénégal en mouvement, d'atténuer (à atténuer) la souffrance des sénégalais (Sénégalais) et de (à) rétablir la justice. 

Toutefois, la nation Sénégalaise (sénégalaise) nous sera reconnaissante si le parti du Libéralisme Social Sénégalais arrive à poser les bases de ce développement. 
 

Nouveau commentaire :

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIETE | CULTURE | SPORT | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV & RADIO | TRIBUNE LIBRE | CONFIDENTIEL | COUP DE COEUR | PORTRAIT | LETTRE DU JOUR | VU SUR FACEBOOK | LE REGARD DE DIAMANKA | FAITS DIVERS | INSOLITE | ILS ONT OSE LE DIRE | MEDIAS | EDITORIAL | COMMUNIQUE | NECROLOGIE | PUBLIREPORTAGE | NTIC | SANTE | JUSTICE | DIPLOMATIE | DIPLOMATIE | GUEST EDITORIALISTE | ENVIRONNEMENT | INSTITUTIONS | RELIGION | EDUCATION | AGRICULTURE | PAROLE DE CAMPAGNE | PARLONS DE L'ESSENTIEL | VU D'AILLEURS | PHRASE DU JOUR