google.com, pub-1148023042834496, DIRECT, f08c47fec0942fa0









Moussa Bocar Thiam vers les prairies beige-marron

POLITIQUE
Samedi 27 Avril 2019

Le Parti socialiste est en zone de turbulence depuis la mise en place du nouveau gouvernement. Même si les secousses ne sont pas perceptibles, la formation politique fondée par Léopold Sédar Senghor est en train de vivre un épisode sombre. Son secrétaire général Ousmane Tanor Dieng dont le mandat est arrivé à terme, est momentanément indisponible à cause d’une «asthénie générale, méchante et sévère». Dans tous les cas, il risque d’apprendra la démission officielle du porte-parole adjoint du Ps, aujourd’hui. En effet, d’après des sources de «L’As», le départ de Moussa Bocar Thiam n’est que le début d’une saignée qui se prépare.


Moussa Bocar Thiam vers les prairies beige-marron
Moussa Bocar Thiam rejoint officiellement l’Alliance pour la République de Macky Sall. Le maire de Ourossogui devrait faire l’annonce au cours d’une conférence de presse cette après-midi. Au-delà des arguments de «réal politique» pour sauver sa mairie et pour saluer les efforts consentis par le chef de l’Etat en faveur de ses administrés, il dissimule difficilement une frustration née particulièrement de la reconduction de Serigne Mbaye Thiam et d’Aminata Mbengue Ndiaye dans le nouveau Gouvernement par Ousmane Tanor Dieng. Une pilule dure à avaler pour beaucoup de socialistes qui, du reste, râlent dans les chaumières. Mais pour le maire de Ourossogui, c’est devenu vital, son avenir à la tête de la municipalité en dépend. D’autant plus qu’il a vu son Conseil municipal se rétrécir comme peau de chagrin en faveur de l’Apr.

Comme une bouée de sauvetage, son entrée dans le Gouvernement lui aurait donné plus d’armes face à ses adversaires marron-beige, même désarmés à l’image de l’ancien député Seydou Diallo. Mais, l’obstination de la direction des Verts à maintenir les deux ministres socialistes lui coupe l’herbe sous les pieds. S’il ne négocie pas avec le pouvoir, il sera éjecté du Conseil municipal de Ourossogui lors des locales de décembre prochain.

Comme lui, Abdoulaye Wilane cache difficilement sa déception. Même si le porte-parole des socialistes jure loyauté et fidélité à Ousmane Tanor Dieng, ses partisans sont enclins à afficher leur courroux. Le maire de Kaffrine devra donc trouver un compromis avec son nouvel ami Abdoulaye Sow de l’Apr pour sauver son fauteuil, surtout que ce dernier vient d’être bombardé Dg du Coud.
A Kaffrine, on ne s’explique pas le choix porté, sept ans durant, sur un homme politiquement moins représentatif que leur maire. Quid de Gorgui Ciss ? Il a publiquement exprimé son ras- le-bol. En réalité, dans les rangs du Ps, ça rouspète en silence. Nos interlocuteurs se disent d’autant

 

Nouveau commentaire :

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIETE | CULTURE | SPORT | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV & RADIO | TRIBUNE LIBRE | CONFIDENTIEL | COUP DE COEUR | COUP DE GUEULE | PORTRAIT | LETTRE DU JOUR | VU SUR FACEBOOK | FAITS DIVERS | INSOLITE | ILS ONT OSE LE DIRE | MEDIAS | EDITORIAL | COMMUNIQUE | NECROLOGIE | PUBLIREPORTAGE | NTIC | SANTE | JUSTICE | DIPLOMATIE | DIPLOMATIE | GUEST EDITORIALISTE | ENVIRONNEMENT | INSTITUTIONS | RELIGION | EDUCATION | AGRICULTURE