Non-limitation du mandat présidentiel, Serigne Mbacké Ndiaye persiste : «J'ai fait cette proposition et je fais partie de la majorité présidentielle»

POLITIQUE
Dimanche 15 Décembre 2019

Même si Serigne Mbacké Ndiaye affirme avoir pris sa propre initiative en proposant au comité politique du Dialogue national la suppression de la limitation des mandats, il persiste sur le fait que c'est le président de la République Macky Sall qui l'a choisi pour siéger dans la Commission. 

"Ce n'est pas la première fois que je parle de la non-limitation du mandat du président de la République. J'ai fait cette proposition qui n'est pas une proposition de la majorité en tant que telle. Moi, je fais partie de la majorité présidentielle. Mais cette majorité a une seule voix et c'est celle de Benoît Sambou, qui est coordonnateur. Mais chacun a son point de vue", confie l'ancien porte-parole du Palais, sous Wade, dans les colonnes de L'Observateur. 

Sur le démenti du Pôle de la majorité, Serigne Mbacké Ndiaye reconnaît qu'ils ont raison parce qu'il n'a jamais parlé de cette proposition avec le coordonnateur. Néanmoins, il reste convaincu de sa proposition qu'il va défendre tant que Macky Sall le laissera siéger au Dialogue national. "(...) Quant à ma présence au niveau de la Commission, je n'ai pas été demandeur. J'ai été choisi par le Président Macky Sall pour siéger dans cette Commission. Le jour où il me demandera de quitter, je vais quitter", dit-il. 

Serigne Mbacké Ndiaye est convaincu que la limitation du mandat présidentiel est un frein à la démocratie.
 

Nouveau commentaire :

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIETE | CULTURE | SPORT | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV & RADIO | TRIBUNE LIBRE | CONFIDENTIEL | COUP DE COEUR | COUP DE GUEULE | PORTRAIT | LETTRE DU JOUR | VU SUR FACEBOOK | FAITS DIVERS | INSOLITE | ILS ONT OSE LE DIRE | MEDIAS | EDITORIAL | COMMUNIQUE | NECROLOGIE | PUBLIREPORTAGE | NTIC | SANTE | JUSTICE | DIPLOMATIE | DIPLOMATIE | GUEST EDITORIALISTE | ENVIRONNEMENT | INSTITUTIONS | RELIGION | EDUCATION | AGRICULTURE | Antivirus, la chronique d'Abdoulaye Der | COVID-19