google.com, pub-1148023042834496, DIRECT, f08c47fec0942fa0








Pourquoi Mamour Diallo a été limogé

POLITIQUE
Mercredi 22 Mai 2019

Une semaine après sa première sortie fracassante à Louga à la suite de son limogeage de la Direction des Domaines, les langues commencent se délier tant à Dakar qu’à Louga sur les profondes raisons ayant motivé le limogeage de Mamadou Mamour Diallo, président du mouvement «Dolly Macky».

En effet, selon des informations qui émaneraient des sphères gravitant autour du cabinet présidentiel (ou de ce qui en reste !) et du staff de la coalition Benno Bokk Yaakar (Bby), il serait reproché à Mamadou Mamour Diallo d’avoir refusé d’intégrer le comité électoral communal de Bby de Louga mis sur pied par le président Macky Sall et dirigé par Moustapha Diop, lors de la présidentielle du 24 février dernier.

Le président du mouvement «Dolly Macky» avait alors, rappellent ses adversaires, «boudé» l’installation de ce comité et avait créé avec Aminata Mbengue Ndiaye un comité électoral parallèle. Ce comportement de Mamour Diallo qui, selon nos interlocuteurs, friserait «l’insubordination et le non-respect de la discipline de parti et de la coalition, ainsi que des directives du président» aurait fragilisé, du coup, les chances de la coalition BBY qui n’a pas pu atteindre l’objectif de 80 % des suffrages exprimés que s’étaient fixés ses leaders. Cette position de cavalier seul prise par M. Diallo n’aurait pas plu au président Sall qui aurait estimé, selon notre source, que cette division a beaucoup porté préjudice à la coalition Benno Bokk Yaakar de Louga. C’est pour cette raison, entre autres, que la coalition présidentielle a obtenu des résultats en deçà de ceux escomptés. Et le président Macky Sall se serait, ajoute-t-on, interrogé sur le poids de chacun des cinq leaders de sa coalition à Louga notamment Moustapha Diop, Amadou Mbery Sylla, Mamour Diallo, Aminata Mbengue Ndiaye et Oumar Boun Khatab Sylla.

Pourtant, chacun d’eux, lors de leurs réunions d’évaluation des résultats de la présidentielle, a revendiqué l’« apport gagnant » de plus de 6 % réalisé lors de la présidentielle puisque que, aux dernières législatives, Benno avait obtenu près de 54 % des suffrages et 60, 8 % à la présidentielle du 24 février dernier soit un gain de près de 6 %. Au final, le département de Louga n’a pu gagner qu’avec un faible taux de 60,8 % contrairement aux 80 % qu’y visait la coalition Benno Bokk Yaakar. Ainsi, des 54 % obtenus aux dernières législatives dans le département, ce taux est passé à 60,8% à la présidentielle du 24 février dernier soit un surplus de seulement 6 % que les cinq leaders précités se partagent du reste. 0ù est alors, dans ces conditions, le « Dolly » du mouvement de Mamour Diallo sans lequel, disent les partisans de l’ancien patron des Domaines, le Benno n’aurait pas gagné la présidentielle à Louga ?

En plus de cela, Mamour Diallo, nous signale-ton, serait libéré de ses charges de Directeur des domaines pour lui permettre d’être à la disposition de la commission d’enquête mise en place par l’Assemblée nationale et, partant, préparer sa défense face aux accusations de détournement de 94 milliards portées contre lui par son ancien collègue Ousmane Sonko. Telles seraient, en tout cas, entres autres les raisons profondes ayant conduit au limogeage de Mamour Diallo de son poste de directeur des Domaines.

Le Témoin
 


1.Posté par senlg le 23/05/2019 01:37 (depuis mobile)
Voilà un article qui ne nous apprend rien du tout et qui en plus formule des hypothèses de tuyau crevé ! L''auteur,en réalité, enfonce des portes ouvertes et ainsi fait montre d''un manque de respect notoire envers les sénégalais en général et les lougatois en particulier.

Nouveau commentaire :

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIETE | CULTURE | SPORT | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV & RADIO | TRIBUNE LIBRE | CONFIDENTIEL | COUP DE COEUR | COUP DE GUEULE | PORTRAIT | LETTRE DU JOUR | VU SUR FACEBOOK | FAITS DIVERS | INSOLITE | ILS ONT OSE LE DIRE | MEDIAS | EDITORIAL | COMMUNIQUE | NECROLOGIE | PUBLIREPORTAGE | NTIC | SANTE | JUSTICE | DIPLOMATIE | DIPLOMATIE | GUEST EDITORIALISTE | ENVIRONNEMENT | INSTITUTIONS | RELIGION | EDUCATION | AGRICULTURE







MEDIAS

Jean Meissa Diop : "Journalisme sans se cacher"

07/07/2019 - 2 Commentaires

Les dessous du départ de Pape Cheikh Sylla de la Sen TV

05/07/2019 - 2 Commentaires

Chronique du 03 juillet 2019 de Pape Alé Niang : Frank Timis et hausse du carburant

03/07/2019 - 0 Commentaire

Remise de mallettes d’argent par Farba Ngom aux patrons de presse pour étouffer l’affaire Pétrotim : La Dic recherche le journaliste auteur de l’article

29/06/2019 - 2 Commentaires

Descente musclée d'agents de la Dic chez Jean Meissa Diop

29/06/2019 - 1 Commentaire

VU SUR FACEBOOK

Ibrahima Sène : «Sonko est plus que jamais un "danger dormant" pour notre peuple»

03/06/2019 - 1 Commentaire

« Adja Astou ridiculise l’image même de l’animatrice Tv »

26/05/2019 - 4 Commentaires

Etnicisation de la République : « Tidiane Wone interpelle Adama Gaye»

28/04/2019 - 3 Commentaires

Mamadou Yauck répond à Mimi Touré

11/02/2019 - 1 Commentaire

Présidentielle 2019/ Profil de candidat : 5 candidats, 5 mbalakhmen

07/02/2019 - 0 Commentaire