Pr Ngouda Mboup : « Les relations entre le parquet et le ministère de la justice doivent être repensées »

POLITIQUE
Mardi 28 Juin 2022

« L’habitude n’est pas encore prise au Sénégal d’envisager les questions d’organisation ou de de fonctionnement de la justice sous l’angle constitutionnel », estime le constitutionaliste Mouhamadou Ngouda Mboup. Pour lui, le statut des magistrats et l’organisation judiciaire continuent à être étudiés sous le seul angle du droit judiciaire.


Pr Ngouda Mboup : « Les relations entre le parquet et le ministère de la justice doivent être repensées »
D’après Mouhamadou Ngouda Mboup, les réformes pour l’indépendance de la justice doivent être un processus de tous les jours.
« L’Union des magistrats sénégalais a déjà proposé des réformes consolidées depuis 2018, mais complètement ignorées par le pouvoir exécutif par manque de volonté politique », déclare-t-il. Pour M. Mboup, le problème de l’indépendance de la justice, c’est le ministère de la justice.
« Le statut constitutionnel du parquet doit être posé et ses réformes engagées. Les relations entre le parquet et le ministère de la justice doivent être repensées. Le maintien, la suppression ou la transformation du ministère de la Justice doit être débattu », suggère-t-il.
« Le Code pénal et le Code de procédure pénale contiennent de nombreuses dispositions qui ont une constitutionnalité douteuse. Il nous faut un juge de la détention et des libertés », ajoute M. Mboup. Pour lui, le débat sur l’amélioration du fonctionnement de la justice fait partie du débat d’intérêt général.
 

Nouveau commentaire :

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIETE | CULTURE | SPORT | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV & RADIO | TRIBUNE LIBRE | CONFIDENTIEL | COUP DE COEUR | COUP DE GUEULE | PORTRAIT | LETTRE DU JOUR | VU SUR FACEBOOK | FAITS DIVERS | INSOLITE | ILS ONT OSE LE DIRE | MEDIAS | EDITORIAL | COMMUNIQUE | NECROLOGIE | PUBLIREPORTAGE | NTIC | SANTE | JUSTICE | DIPLOMATIE | DIPLOMATIE | GUEST EDITORIALISTE | ENVIRONNEMENT | INSTITUTIONS | RELIGION | EDUCATION | AGRICULTURE | Antivirus, la chronique d'Abdoulaye Der | COVID-19 | KEEMTAAN GI | Echos des Locales 2022