Menu


Présidentielle de Février 2024 : deux grandes désillusions s'annoncent !

POLITIQUE
Mercredi 18 Octobre 2023

Présidentielle de Février 2024 : deux grandes désillusions s'annoncent !

La présidentielle de Février 2024 se vit déjà dans un climat de méfiance totale entre le pouvoir et l'opposition d'une part , et d'autre part entre opposants eux-mêmes.

Déjà plus de deux cents candidats à la candidature : farce politique ou maturité démocratique ; bref le débat est lancé ...

Dans le camp présidentiel, Amadou Ba  candidat de Macky Sall ne convainc pas. Des ténors, militants de la première heure de l'APR grincent des dents ça et là. D'autres plus récalcitrants osent leur candidature , transformant du coup Benno bokk yakaar en une armée mexicaine. 
Tout le monde est roi ; vive le roi !

Le schéma qui se dessine laisse présager vote sanction et autre guéguerre fratricides…
[23:10, 17/10/2023] Maroc: Présidentielle de Février 2024 : deux grandes désillusions s'annoncent !
La présidentielle de Février 2024 se vit déjà dans un climat de méfiance totale entre le pouvoir et l'opposition d'une part , et d'autre part entre opposants eux-mêmes.

Déjà plus de deux cents candidats à la candidature : farce politique ou maturité démocratique ; bref le débat est lancé ...

Dans le camp présidentiel, Amadou Ba  candidat de Macky Sall ne convainc pas. Des ténors, militants de la première heure de l'APR grincent des dents ça et là. 
D'autres plus récalcitrants osent leur candidature , transformant du coup Benno bokk yakaar en une armée mexicaine. 
Tout le monde est roi ; vive le roi !

Le schéma qui se dessine laisse présager vote sanction et autre guéguerre fratricides .

Le camp de l'opposition à son tour offre un tableau digne de Van Gogh , impénétrable !
Yewwi se fissure, les non-alignés se barricadent, de nouvelles figures  émergent et préfèrent l'autarcie.

Et c'est justement là où pêche l'opposition car les échappées solitaires ne prospèrent plus en politique.
Heureusement le parrainage , grand  tamis , est là pour produire une grande désillusion.
La première grande désillusion !

La deuxième grande désillusion  sera servie au soir du scrutin : un second tour dont les principaux artisans seront les frustrés de Benno d'une part , et les pastefiens d'autre part.

Le reste ne sera qu'une partie de jeu d'échec...

Dr Cheikh Hane

Nouveau commentaire :

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIETE | CULTURE | SPORT | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV & RADIO | TRIBUNE LIBRE | CONFIDENTIEL | COUP DE COEUR | COUP DE GUEULE | PORTRAIT | LETTRE DU JOUR | VU SUR FACEBOOK | FAITS DIVERS | INSOLITE | ILS ONT OSE LE DIRE | MEDIAS | EDITORIAL | COMMUNIQUE | NECROLOGIE | PUBLIREPORTAGE | NTIC | SANTE | JUSTICE | DIPLOMATIE | DIPLOMATIE | GUEST EDITORIALISTE | ENVIRONNEMENT | INSTITUTIONS | RELIGION | EDUCATION | AGRICULTURE | Antivirus, la chronique d'Abdoulaye Der | COVID-19 | KEEMTAAN GI | Echos des Locales 2022