Scandale du riz : Diopsy réagit

SOCIETE
Samedi 18 Avril 2020

Son nom est cité dans ce qui est appelé la polémique relative au transport des vivres « pour aider les populations impactées par la crise sanitaire qui n’a pas épargné le Sénégal. Lui, c’est le député Demba Diop Sy et non moins président d’Urbaine d’entreprise (UDE), la société qui a raflé une grande partie du marché en procédure d’urgence. Et à ceux qui soutiennent que son entreprise aurait gagné ce marché grâce à ses relations avec le ministre du Développement Communautaire de l’Equité Sociale et Territoriale, Mansour Faye, maître d’œuvre de la distribution des vivres, Diop Sy répond qu’il n’en est rien.

Le député a démenti toutes ces accusations portées contre sa personne, lors d’un entretien diffusé au cours de l’émission « And Xeex Coronavirus », animée par Khalifa Diakhaté, sur iTV.

D’emblée, Diop Sy a déclaré que son entreprise a gagné le marché parce qu’elle remplissait toutes les conditions posées par le ministère dans l’appel d’offres. A l’en croire, il n’y a eu aucune magouille encore moins de favoritisme. « Tout s’est déroulé dans la transparence. Mansour Faye est un ministre et moi, je suis un député. C’est normal qu’on se connaisse. Mais, c’est la première fois qu’une affaire nous lie », a expliqué Diop Sy pour apporter la lumière dans cette affaire.

Poursuivant, il a fait des révélations relatives à la rencontre entre le ministère et le collectif des Acteurs des transports routiers du Sénégal qui déclarait qu’il mettrait, gratuitement, à la disposition de l’opération un parc de camions. Ces derniers, selon Demba Diop Sy n’ont pas été francs. Pour cause, informe-t-il : « J’ai fait éclater un deal. Ils ont publiquement dit qu’ils vont donner gratuitement leur leurs camions mais, leur de leur réunion avec les services du ministère, ils réclamaient 50 francs CFA la tonne kilométrique. C’est la raison pour laquelle la réunion s’est terminée en queue de poisson. Ils ne sont pas francs. Et ce qu’ils ont proposé est plus cher que ce qu’on m’a payé », a clamé l’homme d’affaires.

Ainsi, le président d’Urbaine d’entreprise (UDE) insiste qu’il ne cherche pas à s’enrichir sur le dos des Sénégalais en cette période de pandémie. « Ceux qui me critiquent ne savent rien en transport. Je suis dans le milieu du Transport depuis des années. J’ai des bulldozers, des camions hydrocureurs, entre autres. Je gagne des marchés depuis belle lurette donc, ce n’est pas aujourd’hui, surtout en ces circonstances, que je vais entrer dans des magouilles », a fait savoir le député qui dit rendre grâce à Dieu parce qu’il a un patrimoine qui lui permet de satisfaire tous ses besoins mais aussi de venir en aide aux nécessiteux. Cependant, Demba Diop Sy n’en a pas encore terminé avec ses détracteurs. Il prévient qu’à la fin des opérations, il réglera ses comptes avec ceux qui l’accusent.

Source : Emedia



Nouveau commentaire :

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIETE | CULTURE | SPORT | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV & RADIO | TRIBUNE LIBRE | CONFIDENTIEL | COUP DE COEUR | COUP DE GUEULE | PORTRAIT | LETTRE DU JOUR | VU SUR FACEBOOK | FAITS DIVERS | INSOLITE | ILS ONT OSE LE DIRE | MEDIAS | EDITORIAL | COMMUNIQUE | NECROLOGIE | PUBLIREPORTAGE | NTIC | SANTE | JUSTICE | DIPLOMATIE | DIPLOMATIE | GUEST EDITORIALISTE | ENVIRONNEMENT | INSTITUTIONS | RELIGION | EDUCATION | AGRICULTURE | Antivirus, la chronique d'Abdoulaye Der | COVID-19