Souleymane Ndéné Ndiaye : « Wade a un droit de vie et de mort sur les membres du parti»

POLITIQUE
Lundi 26 Août 2019

L’ancien premier ministre, Souleymane Ndéné Ndiaye, membre du parti démocratique sénégalais (Pds) de 1978 à 2015, pense que le combat déclenché par Oumar Sarr et certains responsables du pds suite au remaniement du secrétariat exécutif du parti au profit des proches de Karim Wade, est perdu d’avance. Pour Jules Ndéné, les frondeurs sont en train de perdre du temps, mais ne pourront jamais avoir raison sur Abdoulaye Wade, qu’il définit comme le propriétaire légitime du parti.

Souleymane Ndéné Ndiaye rappelle qu’il avait quitté le parti démocratique Sénégalais pour à peu près les mêmes raisons.  » J’ai quitté le Pds parce que je n’étais pas d’accord sur la manière dont le candidat du parti avait été choisi par Wade. Selon l’ancien  responsable libéral devenu leader de l’Union nationale pour le Peuple (UNP), les textes qui régissent le fonctionnement du parti au Pds confèrent au secrétaire général en l’occurrence Wade, « un droit de vie et de mort sur les membres du parti ».

L’ancien premier ministre sous Wade était l’invité du Grand Jury de la RFM ce dimanche.
 

Nouveau commentaire :

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIETE | CULTURE | SPORT | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV & RADIO | TRIBUNE LIBRE | CONFIDENTIEL | COUP DE COEUR | COUP DE GUEULE | PORTRAIT | LETTRE DU JOUR | VU SUR FACEBOOK | FAITS DIVERS | INSOLITE | ILS ONT OSE LE DIRE | MEDIAS | EDITORIAL | COMMUNIQUE | NECROLOGIE | PUBLIREPORTAGE | NTIC | SANTE | JUSTICE | DIPLOMATIE | DIPLOMATIE | GUEST EDITORIALISTE | ENVIRONNEMENT | INSTITUTIONS | RELIGION | EDUCATION | AGRICULTURE | Antivirus, la chronique d'Abdoulaye Der | COVID-19