DÉLOCALISATION DES SERVICES DE L’HÔPITAL LE DANTEC : Le Directeur s’explique et rassure les travailleurs

SANTE
Vendredi 12 Août 2022

L’hôpital Aristide Le Dantec est vieux de 112 ans. Il est vétuste. Mais dans quelques mois il va faire peau neuve. Les travaux de réhabilitation démarrent au mois de septembre prochain. Mais le directeur de l’hôpital, Dr Babacar Thiandoum, rassure les patients, les accompagnants et les travailleurs, qu’il ne s’agit pas d’une fermeture.


DÉLOCALISATION DES SERVICES DE L’HÔPITAL  LE DANTEC : Le Directeur s’explique et rassure les travailleurs
« On ne ferme pas un hôpital », précise-t-il, d’emblée. Selon la blouse blanche, ce sont les activités qui seront délocalisées dans d’autres structures de santé.

« Nous avons 27 services médicotechniques. Ils seront tous délocalisés dans les structures sanitaires de Dakar comme à Dalal Diam, à l’hôpital de Pikine, à Albert Royer de Fann, à l’hôpital pour enfants de Diamniadio, à l’hôpital de Fann, à l’hôpital général de Grand Yoff, à l’hôpital militaire de Ouakam et dans des centres de santé. Quand on délocalise un service, on délocalise les activités et par ricochet les malades. Personne ne sera laissé en rade dans le processus de délocalisation des activités de l’hôpital » Dr Thiandoum.

Le processus de délocalisation a démarré depuis août passé. Concernant les malades du cancer et les dialysés, il soutient qu’ils ne seront transférés que si les sites devant les accueillir seront prêts.

« Il n’y aura aucune rupture thérapeutique. Les dialyses continuent. Les malades du cancer, qu’ils soient adultes ou enfants, sont pris en charge. Ce qui est vérifiable dans les services concernés », rassure Dr Babacar Thiandoum.

En marge d’un entretien avec Tribune, le directeur de l’hôpital Aristide Le Dantec n’a pas manqué de mettre à l’aise les travailleurs de l’hôpital.

« C’est normal qu’ils aient des inquiétudes. Certains y ont fait 15 ans, 20 ans. D’autres plus de 30 ans. Ils ne connaissent que cet hôpital. Leurs inquiétudes sont fondées. Mais nous les rassurons qu’aucun travailleur ne va perdre ses avantages », dit-il.
 

Nouveau commentaire :

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIETE | CULTURE | SPORT | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV & RADIO | TRIBUNE LIBRE | CONFIDENTIEL | COUP DE COEUR | COUP DE GUEULE | PORTRAIT | LETTRE DU JOUR | VU SUR FACEBOOK | FAITS DIVERS | INSOLITE | ILS ONT OSE LE DIRE | MEDIAS | EDITORIAL | COMMUNIQUE | NECROLOGIE | PUBLIREPORTAGE | NTIC | SANTE | JUSTICE | DIPLOMATIE | DIPLOMATIE | GUEST EDITORIALISTE | ENVIRONNEMENT | INSTITUTIONS | RELIGION | EDUCATION | AGRICULTURE | Antivirus, la chronique d'Abdoulaye Der | COVID-19 | KEEMTAAN GI | Echos des Locales 2022