Le Sénégal, on dirait l'Atletico !

SPORT
Jeudi 21 Juin 2018

C’est grâce notamment à un pressing impressionnant que les Sénégalais ont battu la Pologne (2-1), mardi à Moscou. On leur a demandé si l’Atletico de Diego Simeone était leur exemple.


La sélection sénégalaise est composée à moitié de natifs de France, mais ne comptez pas sur elle pour jouer comme une équipe de Ligue 1. Pour leur entrée en lice à la Coupe du monde 2018, mardi, les Lions de la Teranga ont surpris la Pologne (2-1), en exerçant notamment un pressing qui a étouffé l’adversaire. Au-delà du schéma tactique en 4-4-2, l’idée de jeu d’Aliou Cissé ressemble à s’y méprendre à celui de l’Atlético de Diego Simeone. On a évoqué cette comparaison grossière avec les Sénéfs dans les coulisses du Spartak Stadium après la rencontre.

On dirait", sourit Kalidou Coulibaly, le roc défensif de l’équipe, avant d’expliquer: "On connait nos forces, on sait de quoi on est capable. Il faut déjà être un bloc imperméable. Devant, on a des fusées pour aller marquer. Le plus important, c’est de ne pas prendre de but. On leur a laissé le ballon par choix, on savait ce que l’on faisait". Alfred N’Diaye, passé par le Betis et Villarreal, s’en amuse: "Le coach, faut l’appeler "Cholo" alors(rires). L’idée, c’est de défendre en bloc, de reculer et d’avancer ensemble". L’ancien Nancéien forme avec Idrissa Gueye un duo de récupérateurs à l’activité impressionnante et Cheikh Ndoye leur est venu en aide lors des 20 dernières minutes.

Dans ce dispositif, les deux puissants avant-centres, Mame Biram Diouf et M’Baye Niang, ont réalisé un remarquable travail de harcèlement sur la base défensive adverse composée de la charnière et du 6, en l’occurrence Grzegorz krychowiak. "On défend tous, il n’y a pas que les défenseurs, cela commence par nous, c’est ce qu’on a bien fait", nous assure le joueur formé à Caen  auteur du 2e but de son équipe à l’heure de jeu. On notera donc que Sadio Mané se met au service du collectif. Il se replie sur la gauche et reste loin de la zone de vérité, lui qui est pourtant LA star de l’équipe. Un symbole de l’état d’esprit qui anime ces Lions. Tout le mérite en revient à Aliou Cissé.
 

Nouveau commentaire :

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIETE | CULTURE | SPORT | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV & RADIO | TRIBUNE LIBRE | CONFIDENTIEL | COUP DE COEUR | COUP DE GUEULE | PORTRAIT | LETTRE DU JOUR | VU SUR FACEBOOK | FAITS DIVERS | INSOLITE | ILS ONT OSE LE DIRE | MEDIAS | EDITORIAL | COMMUNIQUE | NECROLOGIE | PUBLIREPORTAGE | NTIC | SANTE | JUSTICE | DIPLOMATIE | DIPLOMATIE | GUEST EDITORIALISTE | ENVIRONNEMENT | INSTITUTIONS | RELIGION | EDUCATION | AGRICULTURE | Antivirus, la chronique d'Abdoulaye Der | COVID-19