Moussa Touré dénonce « la dictature rampante de Macky Sall »

POLITIQUE
Samedi 11 Février 2017

Moussa Touré, leader de la Coalition Jarin sama reew, n’a pas tardé, dans une lettre ouverte, à réagir contre la sortie du ministre Sidiki Kaba qui évoque d’éventuelles sanctions disciplinaires contre le magistrat Ibrahima Hamidou Dème, démissionnaire du Conseil supérieur de la magistrature (CMS). Il a aussi dénoncé la dictature rampante vers laquelle se dirige le président Macky Sall.


Dans sa lettre ouverte datée du 10 février 2017, Moussa Touré salue le courage du magistrat Dème qui « dénonce l’opacité qui préside aux nominations et mutations de magistrats, le non-respect des procédures en la matière, le subjectivisme qui prévaut dans le choix des personnes, le passage en force par des actes administratifs et des lois injustes ». Ainsi pour le leader de Jarin sama reew « lorsque la substance des trois pouvoirs se trouve réunie entre les mains du seul Président de la République, le Sénégal glisse insidieusement vers cette dictature rampante. »

Pour Moussa Touré « Le président de la République et son gouvernement, par leurs pratiques malsaines, veulent montrer aux Sénégalais qu’ils sont dirigés par un pouvoir fort ». Mais il précise que « cette force purement exercée sur des Sénégalais est virtuelle et que ce ne sont là que des gesticulations qui sont la marque de fabrique des lâches ». Et un tel comportement, selon Moussa Touré, est à l’origine de la déroute d’Addis-Abeba.

Et l’ancien ministre des Finances de conclure avec violence que « « ce ma tey » du Président et de son gouvernement ne sont que des victoires à la Pyrrhus, qui, les unes après les autres, conduisent irrémédiablement à leur rejet par le peuple désespéré d’être confronté à une vie de plus en plus chère, une crise et une perte des valeurs, à des conflits sociaux multiformes, à la mal gouvernance, à une corruption galopante, à une insolente impunité des tenants du pouvoir et de leurs affidés, au népotisme, voire à l’ethnicisme, bref tout sauf la patrie avant le parti, tout sauf une gouvernance sobre et vertueuse ».
 

Nouveau commentaire :

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIETE | CULTURE | SPORT | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV & RADIO | TRIBUNE LIBRE | CONFIDENTIEL | COUP DE COEUR | COUP DE GUEULE | PORTRAIT | LETTRE DU JOUR | VU SUR FACEBOOK | FAITS DIVERS | INSOLITE | ILS ONT OSE LE DIRE | MEDIAS | EDITORIAL | COMMUNIQUE | NECROLOGIE | PUBLIREPORTAGE | NTIC | SANTE | JUSTICE | DIPLOMATIE | DIPLOMATIE | GUEST EDITORIALISTE | ENVIRONNEMENT | INSTITUTIONS | RELIGION | EDUCATION | AGRICULTURE | Antivirus, la chronique d'Abdoulaye Der | COVID-19