google.com, pub-1148023042834496, DIRECT, f08c47fec0942fa0









Dakar : Naissance du «Front citoyen pour la libération de l’otage politique Khalifa Ababacar Sall»

COMMUNIQUE
Vendredi 26 Avril 2019

Chers compatriotes, notre pays connait une situation inédite. Pour la première fois, dans l’histoire de notre jeune nation, le président de la République a réussi à conjuguer les forces de trois pouvoirs (exécutif, législatif et judiciaire) et ce, pour combattre un citoyen gênant. 

Depuis plus de deux ans, des mercenaires de la plume sont recrutés par le Pouvoir et l’appareil d’Etat mis en branle dans le seul but de salir et ternir l’image d’un homme, dont le seul tort est de consacrer sa vie au service de son pays. 

Voilà plus de deux ans que des alliances se nouent entre des partis politiques portant des idéologies divergentes aux seules fins de trahir, voire isoler celui que les dakarois ont élu, par deux fois, à la tête de leur ville. 
Plus de deux ans que des traîtres aux ambitions non avouées ont comploté, accusé, dénigré et emprisonné l’édile de Dakar ; Celui que les Dakarois ont choisi a été spolié de ses droits simplement parce qu’il refuse de se plier à la volonté du «chef».  

Khalifa Ababacar Sall a été révoqué de son poste de Maire de la capitale qu’il a acquis, par deux fois, avec honneurs. 
Khalifa Ababacar Sall a été révoqué de son poste de député du peuple, en toute illégalité. 

Khalifa Ababacar Sall est séparé de ses proches, recalé, retiré des listes électorales et éliminé, sans raison valable, de la course à la Présidentielle de 2019. 
Chers compatriotes, voilà plus de deux ans que Khalifa Ababacar Sall a été injustement éloigné des membres de sa famille et de ses amis. Il est séparé d’une maman âgée de près de 90 ans et dont l’unique souhait est de revoir son enfant. 
Que lui réserve-t-on maintenant ? 

Chers citoyens, vous qui êtes épris de justice et de liberté, est-il normal d’accepter de voir un « Mamadou Dia bis » dans notre jeune nation. Il est évident que «Non». 

Pour assurer ce refus, nous invitons tous les citoyens épris de justice, à rejoindre le FRONT CITOYEN POUR LA LIBERATION DE L’OTAGE POLITIQUE KHALIFA ABABACAR SALL. 
  
2 ans d’otage politique + 0 impunité – 0 calcul politique = 0 déchets 
  
Fait à Grand Yoff, le 24 Avril 2019 
Pôle de communication  

Badara Gadiaga  
 

Nouveau commentaire :

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIETE | CULTURE | SPORT | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV & RADIO | TRIBUNE LIBRE | CONFIDENTIEL | COUP DE COEUR | COUP DE GUEULE | PORTRAIT | LETTRE DU JOUR | VU SUR FACEBOOK | FAITS DIVERS | INSOLITE | ILS ONT OSE LE DIRE | MEDIAS | EDITORIAL | COMMUNIQUE | NECROLOGIE | PUBLIREPORTAGE | NTIC | SANTE | JUSTICE | DIPLOMATIE | DIPLOMATIE | GUEST EDITORIALISTE | ENVIRONNEMENT | INSTITUTIONS | RELIGION | EDUCATION | AGRICULTURE







VU SUR FACEBOOK

«TAC», un délit à intégrer dans notre arsenal juridique

13/12/2019 - 0 Commentaire

Libertés de manifestation : l’histoire bégaie encore au Sénégal

05/12/2019 - 0 Commentaire

Ces nouvelles voix des Sénégalais ou le rejet citoyen des politiques

05/12/2019 - 1 Commentaire

Le marabout et le guerrier

04/12/2019 - 0 Commentaire

L'absence de déclaration de patrimoine de Macky Sall : Source d'illégalité de ses Décrets

29/11/2019 - 0 Commentaire