Les Cadres de BBY se prononcent sur l’actualité nationale

COMMUNIQUE
Jeudi 26 Juillet 2018

Réunie en séance ordinaire, le 21 juillet 2018, le Bureau Exécutif de la Structure des Cadres de Bennoo Bokk Yaakaar s’est réjoui de la visite d’Etat de Monsieur XI JINPING, Président de la République Populaire de Chine. Première étape d’une tournée africaine, le choix de notre pays illustre la volonté des dirigeants des deux pays de forger de nouveaux « partenariats mutuellement bénéfiques ». Une démarche structurante de notre approche diplomatique qui entre en résonance avec la politique systématique du Sénégal, d’engagement multiple et multidirectionnel. Les accords conclus devront aider à encadrer ce processus prometteur pour notre pays car la Chine est un potentiel débouché pour les exportations du Sénégal et un de nos meilleurs partenaires financiers et commerciaux. Le Bureau exécutif renouvelle ses vives félicitations au Président Macky Sall pour son Leadership incarné par sa posture de toujours mettre au-devant l’effort personnel du peuple Sénégalais avant de solliciter des accompagnements.
 
Relativement à la situation politique nationale, le Bureau Exécutif a salué le retour progressif à la normale de la distribution d’eau notamment à Dakar et dans sa banlieue et soutient le Gouvernement du Sénégal dans sa démarche de travailler à trouver des solutions appropriées et non conjoncturelles, comme cela a été le cas durant les dernières décennies. Les perturbations notées étaient prévisibles car elles relèvent de travaux engagés sur la base d’un diagnostic technique commandité sur le dispositif d’alimentation d’eau à Dakar et environs, qui avait, entre temps, atteint ses limites.
 
Il s’agit donc pour le Gouvernement de mieux sécuriser la distribution en d’eau en changeant de système, avec des travaux éminemment complexes qui ont démarré depuis plus d’un an. Nous sommes sûrs et optimistes quant à une stabilisation du dispositif dans les meilleurs délais. Il faut noter que ce réajustement du dispositif combiné aux différents projets de renforcement de l’approvisionnement en eau (PEPAM, KMS3 - Troisième Usine de Keur Momar Sarr, Unité de dessalement des Mamelles avec un renouvellement d’un réseau vétuste de 4600 km qui date des indépendances (de conduite à Dakar), les forages de Bayakh, Tassète, Tieudème) permettra de booster l’accès équitable à l’eau potable et réglera de manière définitive le problème de la distribution dans la capitale en expansion continue depuis plusieurs années.
 
Sur un autre registre, le Bureau Exécutif mesure, à sa juste valeur, les efforts budgétaires considérables consentis par le Gouvernement pour maintenir les prix indexés sur les produits pétroliers et dérivés, malgré la forte hausse constatée sur le marché international. Une décision courageuse et responsable qui exprime la forte volonté du Gouvernement de neutraliser toute charge sur le pouvoir d’achat des sénégalais.
 
S’agissant des affaires politico-judiciaires alimentées par une opposition perdue dans son jeu politicien, le Bureau exécutif s’émeut de la faculté de l’opposition à toujours faire dire aux juridictions ce qu’elles n’ont pas dit. L’arrêt rendu par la Cour de justice de la CEDEAO, dans l’affaire de notre compatriote Khalifa Sall, n’a jamais requis son élargissement de prison car elle n’en a pas poursuivi l’objectif. La cour s’est simplement résolue à relever deux impasses dans une procédure qui, par ailleurs,  n’a pas empêché la manifestation de la vérité. Ce qui donne tout un sens à sa décision.
 
De la même manière, le Procureur général, auprès de la cour d’Appel, a dû devoir confirmer par écrit son réquisitoire après avoir constaté combien celui-ci avait été tronqué par l’opposition sénégalaise dans le seul but de ternir, encore et toujours, l’image d’une justice qui a transcendé plusieurs régimes politiques au Sénégal. Une nouvelle tentative de singer la justice a été encore démasquée. En ce sens, le Bureau Exécutif renouvelle sa confiance en la justice sénégalaise et espère qu’à la fin du procès, justice sera rendu au nom et pour le compte du peuple sénégalais et restera l’une des meilleures au Monde. Il est peut-être temps de faire de la politique autrement.
 
Sur l’affaire du candidat déclaré du PDS, le Bureau Exécutif a marqué son étonnement qu’un tel débat puisse se poursuivre face à un exercice juridique d’une telle simplicité. En tant que Sénégalais tout court, nous veillerons à ce que la moralité de nos dirigeants soit irréprochable. Les menaces et autres tentatives de déstabilisation ne nous feront pas perdre le cap. Et tout naturellement, nous  ferons face le moment venu quelle que soit la forme de la menace, comme cela a été le cas depuis l’avènement du Président Macky Sall au pouvoir.
 
Fait à Dakar, le 23 juillet 2018
Bureau Exécutif des Cadres de BBY
 


1.Posté par dossou dossou le 29/07/2018 20:51

Tel/ whatsapp: 00229 67 59 85 39

Vous voulez devenir riche connaitre la gloire et le succès ; vous voulez vous faire un nom conduit de belle voiture et avoir de belle maison elle est la pour les généreux c'est la calebasse magique de richesse...
Ne vous inquiétez plus, la calebasse magique de richesse vous aiders a réaliser tout vos rêves il suffit de mettre sur un bout de papier la somme que vous voulez mais chaque sommes avec son sacrifice a faire aussitôt la somme trouver vous avez une semaine pour fait le sacrifice Elle est très puissante puisqu'elle a été preparer par le maitre sharaty et les esprit du monde noir et est dotéé d'une force ultime et agir automatiquement sans effet secondaire sur l'utilisateur ...
pour vous en procurer ou pour venir fait le rituels contacter nous
Contacte du maître:
Email: rituelpourdevenirriche@hotmail.com
Tel/ whatsapp: 00229 67 59 85 39
Site web: https://rituelpourdevenirr.wixsite.com/rituel-richesse


2.Posté par dossou dossou le 29/07/2018 20:51


Salut moi je me norme oriole et j'ai 30 an je suis un homme qui avait connu la richesse à l'age de 25 an à travers mes bisness que je faisait mais petit à petit j'ai perdu tout mes bisness et rien n'allait plus de mon coté et je me suis lancer dans un travaux de ménage mais j'ai vu que quand je trouve l'argent je ne sais pas ce que je fait avec sa et sa disparaît comme si j'avais partager sa.Mais un jour j'ai rencontrer un ancien ami sur le Facebook qui ma parler d'un dieu qui donne la richesse par un pacte ou à laide de sa valise magique ou il peut t'intégrer dans un secte.Il ma donner son contacte mais curieux qui je suis aller lui demander s'il pouvait me donner un pouvoir qui me permet d'avoir beaucoup d'argents . il m'a demander si j'accepte les conditions . au debut j avais peur mais puissque je le voulais j'ai accepter .et à l'heure ou je vous parle je n'ai aucun probleme dans ma vie .je respectes juste les conditions et personne ne meurt.

depuis ce jour j'ai jurre de temoigner de sa puissance . contactez le a cet adresse

Contacte du maître:
Email: rituelpourdevenirriche@hotmail.com
Tel/whatsapp: 00229 67 59 85 39
Site web: https://rituelpourdevenirr.wixsite.com/rituel-richesse

3.Posté par dossou dossou le 29/07/2018 20:51


Par un simple rituel de pacte d'argent avec sharaty vous pouvez devenir tres riche vous pouvez devenir un puissant et tres riche le diable sharaty donnateur de la richesse et messager des anges noirs vous protègeras et vous donneras la richesse eternelle afin que vous n'ayez aucun soucis financiers durant toute votre vie contactez nous a notre adresse electronique
Contacte du maître:
Contacte du maître:
Email: rituelpourdevenirriche@hotmail.com
Tel/whatsapp: 00229 67 59 85 39
Site web: https://rituelpourdevenirr.wixsite.com/rituel-richesse

Nouveau commentaire :

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIETE | CULTURE | SPORT | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV & RADIO | TRIBUNE LIBRE | CONFIDENTIEL | COUP DE COEUR | COUP DE GUEULE | PORTRAIT | LETTRE DU JOUR | VU SUR FACEBOOK | FAITS DIVERS | INSOLITE | ILS ONT OSE LE DIRE | MEDIAS | EDITORIAL | COMMUNIQUE | NECROLOGIE | PUBLIREPORTAGE | NTIC | SANTE | JUSTICE | DIPLOMATIE | DIPLOMATIE | GUEST EDITORIALISTE | ENVIRONNEMENT | INSTITUTIONS | RELIGION | EDUCATION | AGRICULTURE | Antivirus, la chronique d'Abdoulaye Der | COVID-19